Login   
Nos syndicats 
Agriculture
AFPA
Transport Aérien
Animateurs sociaux
Cabinets médicaux
CFTU
Commerce (CSECAM)
CTM
BTP
Dockers
Employés de pharmacie
Finances Publiques
Municipaux
Missions locales
Martinique première
Métallurgie
ONF
Pompiers
Produits pétroliers
PROTECTION SOCIALE
PTT (France-télécom et la poste)
RSI
La Santé
SEM-CGTM: Syndicat de l'électricité de la Martinique
SEEMD-Didier
Education SMPE-CGTM
Usine du GALION
Usine de valorisation des déchets
Nos syndicats > La Santé

Actus Santé 2



CHUM DOUVAN DOUVAN: compte-rendu de l'audience au ministère de la santé

Ghislaine JOACHIM-ARNAUD nous fait le compte rendu de l’entretien que la délégation des différents acteurs de la santé du collectif CHUM DOUVAN DOUVAN MARTINIQUE a eu avec les représentants du ministre de la santé à Paris et les conclusions que la CGTM en tire.
Ecoutons là en page CGTM WEB TV
Lire le communiqué de presse du collectif ci-dessous

Pas de fichierCommuniqué de presse: Le Collectif « CHUM DOUVAN DOUVAN MARTINIQUE »
Au Ministère des Solidarités et de la Santé
 


Santé: KI NOUVEL CHUM

Retrouvez ces articles et bien d’autres dans
 le KI NOUVEL CHUM ( décembre 2017)
-URGENCES NPT – Des collègues à leurs affaires !
-Mobilisation au laboratoire 
-Indélicatesses au NPT et à la MFME
-Collectif CHUM DOUVAN DOUVAN MARTINIQUE...

ki nouvel chum 30 nov 17


Menaces sur l’Hôpital – EHPAD des Trois Ilets.

La CGTM a convié le personnel à une Assemblée Générale le 17 novembre concernant le devenir sombre de l’Hôpital.
Les agents y compris les médecins se sont déplacés en masse.
Des camarades des sections CGTM-Santé du Robert, du St Esprit et du CHUM sont venus leur prêter main forte et soutenir leur action.
Les points abordés ont été les suivants :
Le devenir de l’hôpital car il a été annoncé sa fermeture au 1ER trimestre 2018.

La disparition des 2 activités « Plaies et cicatrisation » et « SSR Gériatrie ».

Stratégie mise en place par le CH-Marin face au transfert de leurs activités dans leurs locaux

L’interrogation des agents quant à leur devenir, comme le personnel le dit « Ki sa yo lé fè épi nou ».

A l’issue de cette réunion, à l’unanimité les agents ont voté pour un préavis de grève à partir du 23 novembre avec les revendications suivantes :
NON à la fermeture de l’hôpital et au démantèlement de l’hospitalisation publique en Martinique

Non à la disparition des 2 activités « Plaies et cicatrisation » et « SSR Gériatrie »

Reconstruction de l’hôpital des Trois Ilets avec des travaux de sécurisation des locaux dans l’attente de cette reconstruction. Les soins prodigués, donnent une entière satisfaction à la population accueillie : Martinique, Guadeloupe, Guyane et toute la Caraïbe.

Une demande d’audience a été déposée à l’ARS.
Une réunion, suite au préavis de grève, a eu lieu avec les directrices des hôpitaux des Trois Ilets et du Marin, le 20 novembre2017.
Même si des avancées ont eu lieu, le personnel a maintenu son préavis de grève jusqu’à l’audience avec l’ARS puisqu’elle représente le ministère.
Les économies que les gouvernements successifs font sur le secteur public d’hospitalisation, conduisent à la mort des hôpitaux publics.
NON à cette politique de démantèlement des hôpitaux publics de Martinique.
Tous solidaires aux côtés de ceux qui se battent pour empêcher cela !

25-11-2017



Santé: Il y a urgence aux urgences du CHUM / NPT ! (Communiqué du personnel des Urgences)

Depuis mars 2017, le personnel des urgences s'est mobilisé suite à de nombreux dysfonctionnements. Un protocole d'accord signé par la Direction du CHUM nous a donc été remis le 20 mars 2017. A ce jour, les engagements n'ont pas été respectés :
         Le non remplacement des soignants entrainant constamment un manque de personnel au poste de soin ce qui engendre un retard dans la prise en charge des patients. Aussi, de plus en plus de patients passent plus de 24h sur un brancard dans les couloirs des urgences et de surcroit sans collation puisque l’hôpital n'en fournit plus. En conséquence, il y a atteinte à l’intégrité et à la dignité des patients.
         Le matériel et le cahier des charges ne sont pas respectés (manque récurrent de matériel élémentaires pour faire les soins de base : gants, porte aiguille, sets de suture, draps, appareil pour prendre la température etc.)
         Aussi, nous, le personnel des urgences NPT, travaillons dans l'insécurité permanente (agression physique de soignant entraînant arrêt de travail, à plusieurs reprises). Nos pratiques professionnelles sont mises en danger, tant pour les soignants que pour les soignés.
Le personnel des urgences est épuisé physiquement mais aussi et surtout psychologiquement.
Le 7 novembre, un ultime courrier a été adressé à la Direction générale du CHUM pour non-respect  du protocole de fin de conflit de mars 2017. N'ayant pas de réponse à celui-ci, un préavis de grève a été déposé. La grève prendra effet à compter du mercredi 22 novembre 2017. A cette date de grosses perturbations sont à prévoir.
 
                                                                                 
Le personnel paramédical des urgences NPT.
 
Contact tel : CLOE Sarah 0696 360753---MIREBEAU Laeticia 0696 847778---
LISLET Fany 0696 304078—SIVATE Laurianne 0696 370782---CAVALIER Cédric 0696 363565
 
 
Soutenu par les 5 syndicats du CHUM : CDMT CGTM FO UGTM USAM
 



KI NOUVEL: Administration provisoire ou mise sous tutelle …hospitaliers, defendons nos interets ! !

Depuis l’annonce de la décision de mettre sous administration provisoire le CHUM, un vent de panique souffle chez bon nombre d’hospitaliers. C’est ainsi qu’un chef de service affirme à qui veut l’entendre, que nous n’aurons comme salaire que le traitement de base...
Lire la suite dans le document ci-dessous

ADMINISTRATION PROVISOIRE


Bulletin de la Santé (Novembre 2017)

Sécurité sociale : nouvelles attaques
Les trios de pôle du CHUM à l’initiative !
L’EFS MARTINIQUE... vers la fin d'un règne??
EHPAD LES FILAOS du ROBERT
Prendre aux pauvres pour donner aux riches
Retrouvez ces articles et bien d’autres dans le Bulletin de la Santé

Bulletin de la santé nov 2017


CHUM : Supprimer des lits et des postes est la priorité et tant pis pour les malades et le personnel

Malgré un plan de retour à l’équilibre mis en place depuis plusieurs années, la situation financière du CHUM, au terme de l’année 2016 et 2017, reste très dégradée.
Pourtant de nombreux postes ont déjà été supprimés. Les conditions de travail deviennent pour la plupart des agents, insupportables. Le sous effectif explose, les changements de planning sont continuels, les horaires chamboulés, les week-ends travaillés se succèdent… Pour les agents de l’hôpital, la règle est désormais de partir en vacances épuisés et de l’être à nouveau au bout de quelques jours de reprise. Et pour les usagers du CHUM, c’est souvent la galère.
Mais la solution pour le gouvernement c’est de continuer à supprimer lits et postes pour faire des économies. Le CHUM a une capacité de 951 lits et 108 places avec un effectif de 455 équivalent temps médicaux hors internes et 4506 équivalent temps plein non médicaux. Il veut réduire sa capacité en supprimant 212 lits et 318 équivalent temps plein.
Pour les hôpitaux, faire des économies est la priorité et tant pis pour les malades et le personnel. Pourtant de l’argent il y en a, mais ce gouvernement comme les précédents ne l’utilisent pas au profit du plus grand nombre. Il l’utilise pour faire des cadeaux au patronat, soit disant pour combattre le chômage !
15-09-2017



Déclaration de la Magalie ZAMMORD Secrétaire du Syndicat Santé/CGTM

La secrétaire du syndicat de la Santé nous parle des problèmes rencontrer dans certaines structures comme le CPIOF où la CTM remet en cause les contrats et veut supprimer les 40%.
A l’ATIR avec le non respect des instances et des délégués du personnel par le médecin coordinateur. Au CMPP Aloès où les agents rencontrent des difficultés pour le fractionnement de leurs congés trimestriels, ou encore à l’hôpital de St Pierre où des mesures disciplinaires arbitraires ont été prises sans aucun respect des droits et statut en la matière. Ecoutons là en page CGTM WEB-TV



Santé: Bulletin de juillet 2017

Le C.P.I.O.F. est toujours dans la tourmente !!
CHUM : Des RDV médicaux fixés à 3, 4 voire 6 mois : inadmissible
Des changements pour le temps partiel thérapeutique, les reclassements accidents et maladies imputables au service
CHNC : La CGTM SANTE accompagne les travailleurs
Les heures de délégations mensuelles dans le secteur prive….

Bulletin juillet 2017


CAPL de Titularisation et CAPL N°8 choix Formation AS prévues le 20 juin 2017

Les délégués CGTM-SANTE du CHUM ont reçu les documents pour les : CAPL  de Titularisation et CAPL N°8 choix Formation AS prévues le 20 juin 2017.
Nous demandons donc aux agents de prendre contact avec nous pour vérifier les données  fournies dans les documents remis par la Direction. Lire le document de la direction ci-dessous...

Tract CAPL de Titularisation et CAPL N°8 choix Formation AS


Santé CHUM : Yonn de nouvel (juin 2017)

Labo anapath : un personnel en souffrance
La souffrance des collègues du SMUR
Inquiétude sur les choix stratégiques du système d’information
AG à mi-parcours de la CGTM sante le 13 juillet a la salle des fêtes de fond boucher a Bellefontaine 
Une des cibles de macron : les retraites...

Yonn de nouvel (juin 2017)


La situation des établissement de santé ne cesse de se dégrader en Martinique

La situation dans la santé aussi bien dans le secteur privé que le public ne cesse de se dégrader, l’élection d’Emmanuel  Macron loin se laisser prévoir une amélioration favorise les prises de position radicale de la part des responsables…Ecoutons les explications de Magalie ZAMOR…



Bulletin de la Santé (mai 2017)

Editorial
Vie des établissements
Activités syndicales
Actualité
Information syndicale
Information juridique

Bulletin de mai 2017


Santé-CHUM: Laboratoire de Biochimie en grève


Cliquez pour agrandir

La grève a débuté le mercredi 26 avril, seules les analyses urgentes ont été effectuées ce jour-là. Le jeudi 27, le personnel du labo a monté une structure en haut des escaliers du parking de PZQ et a distribué un tract à l’ensemble du personnel hospitalier et usagers, expliquant les conséquences du sous effectif chronique dans ce laboratoire qui travaille 7/ 7 jours, 24H sur 24. La Direction a réagi en   fixant un rdv pour le lendemain matin. A la suite de cette rencontre, le personnel a décidé de suspendre le mouvement en attendant les propositions concrètes d’effectif supplémentaires qui doivent être faites le vendredi 5 mai.

Lire le tract ci dessous

Le tract du personnel du Labo


CHUM: Grève du personnel du labo de Biochimie

Texte

Tract d'appel biochimie


CHUM: Compte Rendu CTE du 14 Mars 2017

A l'ordre du jour:
Avis sur les statuts de la Fondation Hospitalière de la recherche
Information sur la création du pôle Recherche
Avis sur le Plan de Formation2017
Information sur le projet de création d'un centre de ressources et d'Orientation Professionnelle
Information sur la mission d'appui IGAS et ANAP...

Compte-rendu CTE du 14 mars 2017


Grève aux urgences du NPT (Nouveau Plateau Technique) suspendue

Face au manque d’effectifs, à des problèmes de matériel, à de mauvaises conceptions de secteurs de travail, à des problèmes d’organisation, les collègues des urgences se sont mobilisés. Une réunion s’est tenue le lundi 20 pendant toute la matinée d’où il ressort des engagements de la direction sur des effectifs supplémentaires de telle sorte qu’au déchoquage, il y ait toujours 1 AS, dans le service 1 ASH MATIN - 1 AP AM, pour les transferts internes 2AS  avec mission brancardage MATIN – 2 APRES MIDI E- 2 SOIR, le remplacement d’un AS de nuit- autre engagement remplacer les absences égale ou supérieur à 4 jours ; faire l’inventaires des problèmes matériels avec une équipe du service après la réunion, prendre des disposition pour que les patients aient une collation… Un rdv  a été pris le lendemain pour valider le protocole. Des points litigieux n’ont pas permis la validation immédiate ; ces points ont été réglés et le protocole a été signé. Les collègues sont vigilants sur la mise en œuvre de l’ensemble des engagements.
Les médecins qui avaient démarré une grève avant ont eu des engagements de la direction sur plusieurs points ce qui les a conduit à arrêter la grève.

PROTOCOLE ACCORD FIN DE CONFLIT - AUDIENCE INTERSYNDICALE DU 20 MARS 2017 -


Communiqué du personnel des urgences du Nouveau Plateau Technique du CHUM

L’ensemble du personnel des urgences informe qu’un préavis de grève a été déposé depuis le 13 mars 2017 pour les motifs suivants :
L’effectif des soignants
Le brancardage des patients des urgences
La sécurité aux urgences
Les problèmes de matériel
L’insuffisance de la collation pour les patients ect..
Si après la rencontre avec le directeur général du CHUM ce lundi 20 mars, il n’obtient pas satisfaction, le personnel  entamera une grève à durée  illimitée et invite la population à suivre l’évolution et éventuellement à apporter son soutien.
18-0-2017



Situation des hopitaux et du secteur médico-social

CONFERENCE  DE PRESSE
Mardi 7 Mars 2017


La situation des salariés des hôpitaux et du secteur médico-social ne s’améliore pas, tant du point de vue des effectifs que de leur rémunération ou des conditions de travail (respect des plannings, des horaires, des congés annuels de l’effectif de sécurité)
Tout cela se traduit par un nombre de collègues en AT, MP par des collègues contractuels permanents qui craignent de déclarer des AT.
Les Directions d’Etablissements font les salariés supporter les économies et restrictions décidées par le Gouvernement dans le service public et plus précisément celui de la Santé.
L’ouverture du NPT pour tous les responsables c’est l’élément majeur qui devrait  améliorer les conditions de travail et garantir la sécurité pour les patients. La santé (MCO) en Martinique ne se résume pas au NPT. Certes ce NPT est au dernier cri des normes parasismiques.
Mais toute la réflexion des dirigeants a été guidée par la volonté de faire des économies et de concevoir des organisations sans associer en amont les professionnels. Donc cela fait du grabuge. Ils ont réduit de 30,5 équivalent temps plein les effectifs.
Ils ont voulu :
Créer un plateau automatisé des laboratoires pour économiser des effectifs
Diminuer le nombre de lits quitte à ce qu’on « s’arrache les cheveux » pour savoir où coucher les patients
Organiser l’accueil des externes et des hospitalisés sur un même circuit
Isoler les services, les accès se font par un badge qui ne passe pas partout
Centraliser le brancardage avec des équipes insuffisantes tout en élargissant leur périmètre
Diminuer sur les équipes de nettoyage en interne
Mettre les professionnels devant le fait accompli pour les nouvelles organisations
Tout cela se fait avec une blanchisserie obsolète où les tenues ne sont pas changées quotidiennement
Un système d’information qui change égulièrement de gouvernance et où les problèmes majeurs pointés par la Cour des comptes et notre organisation ne sont pas réglés par la Direction Générale
Démission de certains médecins performants et compétents et recours à l’intérim pour spécialités rares (gériatrie, médecine d’urgence, anesthésie)
Parallèlement, malgré les restrictions et efforts du personnel, le déficit comptable est de 18 millions et le déficit structurel de 115 millions au CHUM.
Il faut noter que près de 76 millions sont supportés par le budget de l’hôpital (coefficient géographique 60 millions dettes des autres établissements : 3,8 millions, en internes et aide médicale d’urgence, 9,4 millions Migac SSR : 3 millions).
La politique des directions a conduit à user et démotiver le personnel. Des réactions et mobilisations se font en interne : bloc au NPT, brancardage, imagerie, laboratoires, blanchisserie….)
Il n’y a pas que le CHFF avec le NPT.
´Au CH Trinité la fermeture de l’imagerie pendant 48 heures à cause d’une invasion de puces, chats et chiens ont la vie belle à l’intérieur de l’hôpital et aucun agent pour nettoyer le service
´Au CH MV, les problèmes d’hémodialyse sont récurrents, de l’UDM, de la centrale des RDV
´Sur le CH du St Esprit, dans les EHPAD, dans le médico-social.
C’est la même rengaine, demander aux salariés de faire plus avec moins de monde et moins de moyens matériels
Nos collègues des Hôpitaux en France sont en grève aujourd’hui contre toute cette politique.
Il nous appartient en Martinique de relever la tête et de nous mettre ensemble pour exiger moyens matériels et des embauches pour une prise en charge garantissant la sécurité des patients.
Ce n’est ni sur le Gouvernement actuel, ni sur le futur que nous pourrons compter mais sur notre mobilisation et nos luttes.
 



Publications Santé

YONN DE NOUVEL (Février 2017)
-NPT CHUM : ceux du nettoyage ont droit aux mêmes égards
-Réorganisation de la centrale des rdv de MANGOT-VULCIN
-CR commission de réforme du 08 décembre 2016
-8 mars 2017 :Journée de lutte pour les droits des femmes...
Lire le document ci-dessous

yonn dénouvel février 2017

KI NOUVEL CHUM (février 2017)
-Compte-Rendu des CAPL du 05 décembre 2016 
-mobilisation des agents de l’hémodialyse
-mobilisation des travailleurs de l’unité de transport patient brancardage...                                                                                      

ki nouvel févier 2017


Communiqué de la CGTM-SANTE du CHUM à propos de la note de service de la direction relative à l’inauguration du Nouveau Plateau Technique

Le directeur général du CHUM invite par note de service, à inaugurer l’ouverture du « Nouveau Plateau Technique » du CHUM, situé à l’hôpital Pierre Zobda Quitman, au travers d’un vidé de Carnaval animé par Plastic System Band mercredi 22 février à 14h rdv parking niveau -4.
Quel exploit ! Quel évènement ! Nous verrons en vidé le préfet, le directeur général de l’ARS, le Président de la CTM, les directeurs des Etablissements de santé déguisés ?!! Et bien d’autres…
Dans les voies extérieures de l’hôpital PZQ et du NPT, nous manifesterons à une autre date, pour des effectifs suffisants, de meilleures conditions de travail.
A trop vouloir faire « prang ad bwa bwa pa vini Sali sa ! »
Le 21 février 2017



Mobilisation à l’hôpital du FRANCOIS

Le personnel de l’hôpital local du François a déposé le 24 juin un préavis de grève avec plusieurs points de revendications, notamment:
La situation des contractuels en terme de recrutement
La sécurité des équipements dans le nouvel établissement
La situation de l’EHPAD en termes d’effectifs
La préparation des repas.
Nous vous présentons ci-dessous le préavis de grève  et le protocole de fin de conflit du4 juillet

Préavis
Protocole d'accord du 4 juillet


Suspension du mouvement de grève à la Sainte Famille


Cliquez pour agrandir

La section CGTM-SANTE Sainte Famille a entamé un mouvement de grève le lundi 16 janvier 2017 pour dénoncer un certain nombre de manquement de la part du président de cet établissement : un mépris affiché depuis 2015 pour ne pas recevoir la délégation syndicale, refus de discuter de la convention nationale des crèches, un refus de discuter de la souffrance au travail, refus du président de payer les repos compensateur de nuit…
La morgue du président vis-à-vis de la section syndicale de la CGTM reposait sur la certitude que la CGTM n’était pas en mesure de déclencher un mouvement de grève et l’inquiéter.
Résultat de courses, les évènements lui ont donné tort, car non seulement il a eu droit à sa mobilisation mais également à son bon de sortie.
Lire le tract d'appel ci-dessous et écouter les explications de Danielle PASTEL et JEAN MARIE Alphonsine en page CGTM WEB-TV

Tract d'appel


Bulletin Santé de décembre 2016

LOI TRAVAIL : toujours contre !
CHUM: CSAPA (Centre de Soins d’Accompagnement et de prévention en addictologie)
CHUM : Préavis de grève MANGOT-VULCIN et UDM bourg Lamentin
SECURITE SOCIALE : Nouvelles économies au dépens des salariés etc..

Bulletin Santé


Encore des accidents de travail révélateurs de la détérioration des conditions de travail

Des accidents de travail révélateurs de la détérioration des conditions de travail
Deux nouveaux accidents de travail sont une fois de plus l’illustration de la dégradation de conditions de travail à l’hôpital de Mangot-Vulcin. Ces 2 AT font suite pour l’un à des pressions exercées sur l’agent par la hiérarchie pour qu’il fasse en plus de son travail celui de collègues absents et pour l’autre une mise au placard sans aucune information ou explication. De toute évidence la direction oublie qu’elle est garante de la sécurité des agents au travail…écoutons les explications de Magalie ZAMOR (Secrétaire Générale de la CGTM-SANTE) en page CGTM WEB-TV



Parution décret transfert prime point «TPP »

Cette loi aurait pour objectif l’amélioration de la pension de retraite des fonctionnaires.
La réforme comprend trois  mesures : 
- le rééquilibrage entre le traitement indiciaire et la rémunération indemnitaire des fonctionnaires par le transfert d’une partie du régime indemnitaire vers le traitement indiciaire (« transfert primes / points ») ;
 - l’instauration d’un  cadencement unique pour l’avancement d’échelon dès l’année durant laquelle les corps bénéficient du transfert primes / points ;
- la revalorisation indiciaire progressive de 2017 à 2020...Lirela suite dans le tract ci-dessous.

Tract PPCR sept 16.


Encore des dysfonctionnements dans les hôpitaux et le médico-social

Alors que le personnel des hôpitaux  se mobilise régulièrement pour obtenir une amélioration des conditions de prise en charge des malades et des conditions de travail, en réalité la situation empire dans bien des structures, c’est le cas au service d’hémodialyse de Mangot-Vulcin, et  à l’UDM (Unité de Dialyse Médicalisée) du bourg du LAMENTIN. Aujourd’hui les salariés de ces 2 unités ont décidé d’arrêter le travail pour se faire entendre. Dans le médico-social c’est le non-respect des conventions collectives, le non-paiement des heures supplémentaires dans de nombreuses établissements…  que dénoncent les salariés. Ecoutons les propos de Magalie ZAMOR, Secrétaire Générale de la CGTM-SANTE, en page CGTM WEB-TV



CGTM Santé CHUM: Compte Rendu CTE du 1er JUILLET 2016

Ordre du jour :

I.  Questions d'actualité
II.  Avis sur le Bilan Social 2015
III. Questions diverses
Lire le compte-rendu ci-dessous

Compte Rendu CTE du 1er JUILLET 2016


Santé: Compte rendu audience du 21 juillet dans le cadre du préavis de grève déposé pour le Court séjour gériatrique de Mangot Vulcin

Un préavis de grève a été déposé par la CGTM et la CDMT LE 12 JUILLET 2016.
L’audience du 21 juillet a lieu à Magot-Vulcin en présence du directeur du site, de son adjointe, de la nouvelle DRH du CHUM, de la directrice des soins, du cadre supérieur du pôle, du cadre du service, des  2 délégations syndicales et de des agents du service.
La direction a affirmé la décision de maintenir ce service sur Mangot-Vulcin et d’œuvrer pour permettre la couverture médicale de ce service.
Un nouveau médecin est arrivé et a pris ses fonctions, deux autres sont attendus pour le 22 août ; la couverture est garanti jusqu’au mois d’octobre. APRES ???
La CGTM a demandé à la directrice d’intervenir auprès du chef de pôle pour la validation de la demande d’un praticien qui souhaite venir sur Magot-Vulcin.
A propos des effectifs, le service sera calibré pour 13 patients, 03 agents qui ont fait la demande feront l’objet de mobilité vers d’autres pôles. D’autres en renfort sur le pôle.
Pour les mobilités inter sites les agents devront avoir une lettre de mission et bénéficier d’indemnités kilométriques.
Le cadre de proximité doit remettre à la coordination des soins et à chaque agent le solde de leur congé, RTT, et ainsi  permettre à certains de pouvoir prendre des congés.
De grosses insuffisances au niveau du matériel ont été pointées ; des dotations prioritaires pour  le court séjour ont été actées, notamment des aides pour la manutention (chariots toilettes, chariots douches, drap de glisse, …)
Un protocole d’engagement de la direction a été rédigé et sera signé sous peu.
L’objectif de la direction est tout de même de diminuer les lits : la feuille de route (programme capacitaire du CHUM) a été remise en séance.
Le service de 26 lits de Mangot-Vulcin passera à 14 lits. Il n’y a pas de perspective de montée en charge. Sur le CHUM et à terme, c’est à dire après l’ouverture du plateau technique, il est prévu un regroupement du court séjour gériatrique (unités de  PZQ et Lamentin Mangot-Vulcin)  sur CH Fort-de-France (environ 26 lits)   Le court séjour de Trinité à vocation à demeurer sur le site.
La CGTM Santé reste vigilante sur les questions : de la couverture médicale, du mouvement des effectifs, et de l’attribution du matériel.
La casse a démarré : diminution de lits, sans conteste avec perte des effectifs. Il s’agit là de redéploiement ; mais quel avenir pour nos contractuelles.
Il est annoncé l’arrivée d’inspecteurs IGAS dans nos murs AIE AIE pas bon tout cela
NOU PA KAI MOLI



Santé: Jeudi 7 juillet un RDV CGTISTE

A lire:- AG à mi-parcours le JEUDI 7 Juillet de 8h à 15h à la Maison des Associations du MARIN, quartier Mondésir. Participation 6€. Possibilité de transport en bus au départ du Lamentin. Les adhérents qui souhaitent y participer, doivent se signaler très rapidement-Fermeture provisoire de la Chirurgie Infantile suite au décès d'un enfant.
-CPIOF (ex AMIOF): des inquiétudes à lever
-La directrice de Case Gran Moun se trompe de cible

Tract AG mi parcours


Santé: Fermeture court sejour gériatrique Mangot-Vulcin annoncée

La Cgtm santé a interpellé le DG du CHUM sur la situation grave du service court séjour gériatrique de Mangot-Vulcin.
 Les agents sont en détresse et désorientés, le personnel médical est réduit à néant : plus de médecin donc pas de responsable médical = fermeture de fait.
Le seul praticien qui restait quitte le service le 1er juillet 2016. Il nous a fait part de sa grande souffrance au travail, seul sur le service.  Il n'a pas pris ses congés depuis 7 mois, doit prendre ses congés bonifiés. Il a fait sa demande de mise en dispo depuis Mars : refusée par le chef de pôle (qui propose septembre).
Les agents ont été informés de leur redéploiement sur TRINITE et CEV.
Le transfert de L'USLD sur MANGOT VULCIN depuis 2 jours les sorties des patients sont organisées. Le service se vide.
Nous pourrions penser qu'il s'agit d'un démantèlement organisé.
La CGTM Santé a demandé au directeur de prendre les dispositions pour assurer la couverture médicale du service (1er juillet 2016) et garantir le maintien du court séjour gériatrique sur Mangot Vulcin.
Le court séjour gériatrique a t-il vocation à être localisé exclusivement sur PZQ?
Le projet médical est-il en route?
Devenir des 26 lits de MV?
Il semblerait que les praticiens de PZQ ne souhaitent pas venir sur MV
La CGTM a sollicité une réunion urgente avec le pôle et les personnels participation afin de clarifier cette situation.
La CGTM Santé s'oppose à la fermeture du court séjour gériatrique
Mangot-Vulcin
Le directeur du Site et la Directrice des Soins ont affirmé la volonté de la direction du CHUM DE maintenir ouvert le service.
La CGTM SANTE est aux côtés des agents du service et du cadre qui sont déterminés à lutter pour cette cause.
La CGTM Santé demande au chef de pôle de prendre les dispositions pour assurer la couverture médicale du service.
 
la CGTM SANTE
M ZAMOR



Santé: Compte-rendu du CTE du 22 mars 2016

Avis sur les critères de répartition de la prime de service
Avis sur les critères de répartition de la prime forfaitaire technique et de la prime de technicité
Information sur la Certification
Information sur les décisions du COPERMO

TéléchargerCompte-rendu CTE
Taille : 384 ko - Dernières modifications : 01/04/2016
 


Santé: La Mobilisation du 26 février 2016


Cliquez pour agrandir

Retenons que la grève du 04 février n’a pas été arrêtée ou stoppée car rien n’avait pas été réglé contrairement à l’annonce dans la presse du Directeur de l’ARS. Précisons que les syndicats réunis avaient lancé par voix de presse un démenti.
 De la grève du 04 février2016, malgré le mépris du Directeur de l’ARS  les syndicats ont obtenu, avec patience, plusieurs documents matériels qu’ils avaient exigé,  afin de mieux comprendre l’état des lieux de la gestion catastrophique du CHUM sur l’ensemble du territoire Martiniquais en matière de la répartition de l’offre de soins, Hospitalier, sanitaire, social, des services  Médico-social dans le secteur  Publique. Dans un premier temps l’ARS a accordé une rencontre à l’ensemble des syndicats du secteur Psychiatrique  le 23 février 2016. Dans un deuxième temps, les dirigeants de l’ARS qui se disaient incompétents pour négocier avec « les partenaires » ont fini par fournir la majorité des documents que  nous réclamions pour informer les travailleurs de la gravité de la situation. Il restait le rendez vous  de la prochaine rencontre qui a été fixé au 09 mars 2016.
La fin du mois de février, l’autre rendez-vous pour les travailleurs de santé, était la demande d’audience avec  les conseillers de la Ministre Marisol TOURAINE, en visite éclaire le 26 février 2016. Cette audience s’est tenue à l’ARS avec les représentants des 6 syndicats de la santé, plus des représentants des IDE libéraux.
L’écoute des représentants de la ministre a été opérationnelle, dans la mesure que rien de concret ne peut véritablement sortir de ce genre de messe au timing millimétré ! Il en ressort que le ministère est au courant du niveau des déficits du CHUM,  mais que le représentant propose de « changer de méthode » pour tenter de régler ce gouffre financier !! 
La CGTM a contribué à grossir  la protestation en se présentant dans l’action sur le  rendez vous très tôt pour le barrage installé à la MFME prévu pour le passage de la ministre dans cet établissement, a également manifesté pour que les travailleurs puissent laisser leur voitures à l’extérieur de la MFME, et aussi en présentant la banderole des syndicats réunis. Ce qui a permis à la ministre, lors de son passage, de ne pas snober les revendications des militants. Elle ne pouvait pas ne pas entamer la discussion avec les représentants des travailleurs qui exprimaient leur colère.
Ce vendredi 26 février certains délégués et militants syndicalistes ont été empêchés par la police et la garde rapprochée de pénétrer en même temps que la ministre à l’intérieur du bâtiment de la MFME.  Ces mêmes fonctionnaires  sont bien sûr loin de penser combien il est douloureux et inadmissible de rester parfois 12h00 sans soins réels sur un brancard dans les couloirs de l’Hôpital Pierre Zobda Quitman. La ministre a tenu  une petite réunion dans une salle de la rotonde pour officialiser les petites retouches techniques pour accompagner et colmater les effets négatifs de sa mauvaise communication en direction des femmes qui pourraient être à risques, dans l’éventualité des propagations du virus Zika.  
La CGTM demande aux travailleurs syndiqués ou pas, contractuels stagiaires ou titulaires  de continuer à s’approprier des grandes lignes du projet Médical réalisé par les médecins du CHUM. Cette action peut se faire, bien sûr auprès d’eux, des cadres, des collègues, des membres de la Direction,  afin de se faire une idée personnelle  de l’avenir de nos établissements qui sont sur plusieurs sites du territoire.
Ensuite, nous souhaitons rencontrer au plus vite les travailleurs du CHUM afin de pouvoir échanger sur leur propre appréciation des évènements en terme de stratégie à la fois des dirigeants, des gestionnaires, des médecins  et de l’ensemble de la communauté hospitalière.
 
 06-03-2016



KI NOUVEL CHUM (Septembre 2016)

- CAPL en décembre
- Débrayage des agents des archives Clarac
- Gériatrie Mangot-Vulcin
- UDM Bourg du Lamentin
- Compte-rendu de la réunion d'information relative à la GPMC
- Réunion RPS (Risques Psycho-Sociaux)

KI NOUVEL CHUM (Septembre 2016)


Projet médical CHUM

Projet médical CHUM lire le document


Ki nouvel CHUM (Février 2016)

- Grève du 4/2
- Que ressort-il des 3h de Réunion?
- Allo? La restauration centrale de PZQ ne répond pas le weekend
- Compte-rendu du CTE du 27/10/2015
- Mesquinerie et parti pris
- Restructuration de la fonction alimentaire
- Projet médical du CHUM....

ki nouvel CHUM février 2016


Cliquez pour agrandir

Tous les syndicats de la santé ont réussi à rassembler   environ 300 travailleurs ce jeudi 04 février 2016 dans le hall de l’Hôpital Pierre Zobda Quitman dès 08h30 pour d’abord informer la majorité des agents ainsi que les usagers et la population présente.
 
Il s’agissait d’une alerte, à travers ce premier mouvement de colère pour démontrer notre capacité en tant qu’organisation de salarié  de tous les bords d’option syndicale existant sur le territoire Martiniquais de s’associer de discuter, d’échanger et d’organiser ensemble une action commune.
 
La deuxième partie de la matinée comme annoncée vers 10h,  c’est déroulée en opération Molokoï en direction de l’ARS, tutelle officielle  de l’offre de soin et responsable sur le tout le territoire en grande partie des structures médico-sociales et psychiatriques  que compte le pays. Notre arrivée sur l’esplanade de l’Agence Régionale de Santé nous a convaincu  de l’objectivité de notre action car une cinquantaine de travailleurs éparpillé nous attendaient. Les travailleurs qui revenaient des hôpitaux du sud et ceux de beaucoup d’établissement du médico social et également,  ceux qui sortaient de l’hopital Pierre Zobda Quitman ont été impressionné  face la mobilisation.
 
Concernant les points de la plate forme de mobilisation, les travailleurs ont observé que le Directeur de l’ARS n’était pas décidé à écouter les travailleurs. Finalement il a accepté  de traiter 4 point sur la liste des principales revendications. Nous pouvons retenir que cette journée de grève est l’occasion d’associer la force de caractère des militants des adhérents  ou pas et de quelques représentants de centrale syndicale. En présence de la presse qui a relayé avec ces petits  moyens les débats. Cela jusqu'à  17h30. Ce qui est important c’est d’annoncer que la lutte continue dans la solidarité et l’unité syndicale. Par conséquent cette mobilisation est tout à la hauteur  de l’ambition de la détermination dont fera preuve les agents, dans leur propre organisation. Nous à la CGTM SANTE nous appelons à resté veillatif et à composer le 0596 552349  lors de tout observation mettant  en danger un membre de la communauté hospitalière. Nous ne pouvons dire que les négociations ont commencer donc tout reste à faire.   
 
TRAVAYE BAGAY LA TRO GRAVE !  AN NOU SANBLE TOU LE JOU POU DENONSE TOU KALITE ATAK KONT LE PATRON VORAS ADAN LOPITAL KON ADAN  SOCIETE A

06-02-2016

Soutien CGT FRANCE et CGT GUADELOUPE
Tract d'appel du 24 janvier 2016


Bulletin de la Santé

Bulletin novembre-décembre 2015


Déclaration des syndicats du secteur Santé de la Martinique

Devant la crise du système de Santé en Martinique et la généralisation de l’aggravation des conditions de travail et de la sécurité des soins, l’ensemble des Organisations syndicales des personnels du secteur Santé de la Martinique : C.D.M.T., C.G.T.M., C.S.T.M., F.O., S.A.S.M., U.G.T.M. ont décidé d’intensifier les actions de dénonciation, d’explications et de sensibilisation des travailleurs...Lire la suite dans le document ci-dessous 

Déclaration du 9 décembre 2015


YONN DE NOUVEL

-Compte rendu de la réunion du mardi 20 octobre 2015 avec les aides-soignants
-rendre compte et dire la vérité ! Servir et non se servir !
-labo cytogénétique : vers la fermeture ! quel gâchis !
-grève des IADE : nou ka endomi,... nou pa ka domi !
-climatisation a la DSI
-accident évité de justesse en neurochirurgie...

Yonn de nouvel (octobre 2015)


Déclaration des Syndicats du secteur Santé de la Martinique

A l’attention du Directeur de l’Agence Régionale de Santé de la Martinique
L’ensemble des Organisations syndicales des personnels du secteur Santé de la Martinique : C.D.M.T, C.G.T.M, C.S.T.M, F.O, S.A.S.M, U.G.T.M,
-Constatent l’échec de la politique de Santé Publique que vous avez, sous l’autorité de l’Etat, initiée et mise en place en Martinique. Cette politique mise en œuvre par des Directions aux ordres, met en péril l’existence même de l’offre de soins à la population...

Déclaration des syndicats de la santé


Santé: publication KI NOUVEL CHUM

KI NOUVEL octobre 2015
- Dernières modifications : 17/10/2015


Les barrages ont été levés à l’EPDSM-DESPINOY (ex Colson et Mangot-Vulcin)

Au cours des négociations, nous avons abordé :
·         Le remboursement des retenues sur salaire du mois d’août.
·         Le Maintien des acquis :
-       La bonification : maintien du dispositif pour les CAPL de 2015 sans modification.
-       Les modalités d’attribution des tickets restaurants seront réexaminées dans le cadre d’une commission pilotée par la DRH et les organisations syndicales.
-       La mise en place d’une procédure de remboursement des frais de déplacement.
 
·         Le cadrage des effectifs en intra et extra hospitalier et dans le médico-social :
Un groupe de travail constitué de la direction et des syndicats se réunira afin d’expertiser le cadrage des effectifs et la possibilité de mise en place d’un pool de remplacement.
  
Les négociations continuent, la prochaine rencontre aura lieu le mardi 06 octobre dans l’après-midi et concerneront les conditions de travail et l’intégration des contractuels.
Des séances de travail sont prévues pour dégager des mesures de substitution afin que le personnel ne fasse pas les frais du plan de retour à l’équilibre.
Quand bien même les barrages ont été levés le jeudi 1er octobre, nous restons mobilisés et nous nous réservons le droit de réactiver le mouvement.
LES SYNDICATS REUNIS DU CHMD



Cliquez pour agrandir



Cliquez pour agrandir

Pas de fichierMarcel ROSE-ADELAIDE aud 20115001- wa001 mp3
 


EPDSM M. DESPINOY ( ex Colson) : le nouveau remède de la directrice Mme NAPOL pour diminuer le déficit : créer la division entre collègues

Pour lutter contre un déficit “important” du CHMD, La Directrice, Madame Napol entend modifier les règles d’avancements d’échelon pratiquées dans l’établissement.
Malgré le mouvement de grève du 7 et 8 juillet, organisé en intersyndical, elle continue sur sa lancée. La semaine dernière, elle a envoyé une note à tous les agents par courrier expliquant l’intérêt de modifier  notre système d’avancement d’échelon qui prend effet immédiatement.
 
Dans le système que la Direction veut imposer à l’ensemble des personnels, c’est la note qui déterminera notre classement par grade et si celle-ci se trouve au dessous de la note du grade, nous ne bénéficierons d’aucune réduction dans la durée de l’échelon et nous ne touchons rien. Cela signifie que seul le tiers des agents “les plus anciens” bénéficie d’avancement réduit.
Pour la CGTM-SANTE Colson, c’est une véritable provocation faite aux jeunes salariés.
 
La Direction insinue que nos revendications sont dérogatoires aux statuts de la Fonction Publique Hospitalière et justifie l’harmonisation vers le bas, en exposant la situation budgétaire de notre établissement qui s’est dégradée.
 
Décidément face aux déficits des Hôpitaux ces directeurs ne prennent aucun risque et font les travailleurs supporter les restrictions imposés par le ministère.
 
Toujours organisé en intersyndical, nous avons décidé de reprendre le mouvement de grève le 22, avec de nouvelles revendications telles que l’intégration totale des contractuels, le cadrage des effectifs dans toutes les unités, la fin de la discrimination des chefs de pôle en matière de mobilité, de formation et de recrutement.
 
P.S. Le 16 septembre, à 11 heures, Mme Napol et son staff, ont reçu
toutes les organisations syndicales pour entamer les négociations. Mme
Napol refuse le dialogue, en particulier sur les retenues de jours de
grève, alors que notre mouvement du 7 et 8 juillet n'a été que
suspendu. Ces retenues sur le traitement ont été injustes et
arbitraires (retenues sur les salaires des salariés en vacances ou en
repos), visant essentiellement les membres actifs des organisations
syndicales. L'argument avancé est que le relevé des présences n’était
pas fiable du fait de l'importance des cadres de santé grévistes.
 



SANTE: YONN DÉ NOUVEL

yonn de nouvel septembre 2015


L’hôpital va de plus en plus mal

L’hôpital, service public, est malade de la politique du gouvernement menée au service des profiteurs capitalistes.
Tous les hôpitaux de Martinique, du CHUM à l'EPDSM Maurice Despinoy (ex Colson) pâtissent d'une multitude de dysfonctionnements, liés en majeure partie à cette politique délibérée de restrictions de l’État.
Et de ces deux structures, c’est le CHUM qui est le plus en difficulté. C’est celui qui a l'effectif le plus conséquent : de l’ordre de 5 000 salariés...

LOPITAL AN BAMBAM


Pénurie chronique de kiné au CHUM

Depuis plus d’un an, la situation des kinés du CHUM s’est singulièrement dégradée. Malgré tout, les Masseur-kinésithérapeutes ont assurés un fonctionnement basé sur l’auto remplacement.
 
Rappelons que le kiné, en plus de l’équipe soignante, joue un rôle clef dans la lutte contre les complications de l’alitement.  Il contribue à la diminution de la Durée Moyenne de Séjour, en favorisant l’autonomisation des patients.
 
La kinésithérapie hospitalière c’est aussi une intervention spécifique dans les soins intensifs adulte et enfant. La kinésithérapie respiratoire, est un traitement spécifique de choix dans ces services sensibles.
Etre kiné à l’hôpital est un choix, les salaires de nos confrères libéraux sont 2 à 3 fois supérieurs…
 
A ce jour, et depuis quelques années, la prise en charge des patients ne peut plus se faire quotidiennement à cause du sous-effectif et de l’épuisement des kinés présents. L’équipe est victime d’arrêtsmaladie non remplacés, les collègues contractuels passent mais ne restent pas face aux conditions de travail.
 
Ce qui est choquant et paradoxal, c’est que l’institut de Masso-Kinésithérapie (IFMK) de Martinique génère 20 nouveaux kinés par an, formés essentiellement en milieu hospitalier. Depuis sa création en 2003, cet institut a formé  plus de 100 étudiants, mais aucun n’a obligation de travailler dans le public après obtention du Diplôme d’Etat.
 
Malgré les diverses interpellations à l’ARS et à la région, le CHUM est face à un problème récurrent  de recrutement de Masseur-Kinésithérapeutes.
 
 
NOUS DISONS STOP    !!!!!     NOU NI ASE EPI SA     !!!!!
Aucune solution durable n’a été apportée à ce jour….
Les Kinés du CHUM revendiquent :
De la sécurité pour les patients
Une convention d’engagement des étudiants pour exercer dans le secteur public suite à l’obtention du Diplôme d’Etat.
Une politique d’attraction de kinés qui soit pérenne, juste et égalitaire.
Une revalorisation des permanences.
Des moyens matériels pour les patients (fauteuils ajustables, déambulateurs etc…)
De meilleures conditions de travail.
Edité le 04/09/2015  avec le soutien de FO, CGTM, CDMT.



KONBA TA LA …SE TA NOU TOUT !


Cliquez pour agrandir

Pour les tenants de l’économie mondiale, la Santé est un domaine lucratif qu’ils comptent bien contrôler. L’essor du marché des médicaments et du matériel médical, le développement de l’hospitalisation privée, la monétisation des actes médicaux essentiels, traduisent leur volonté d’accroître leurs profits dans ces secteurs.
 La politique du gouvernement aux ordres de ces possédants, consiste à rogner le budget de la santé et conduire les directions à restructurer, diminuer les emplois,  fermer des services, en  regrouper d’autres. L’objectif étant de réduire les fonds destinés à l’hôpital public, afin de permettre le développement du secteur privé, beaucoup plus rentable pour eux.

Lire le tract complet

KI NOUVEL juillet 2015

2 jours de mobilisation au centre hospitalier Maurice DESPINOY (ex COLSON)

Les travailleurs du CHMD ont été en grève en intersyndical sur les revendications suivantes : maintien des avantages acquis concernant les bonifications liées aux CAPL, l’amélioration des conditions de travail, l’amélioration de la sécurité au travail, finalisation du plan d’intégration des contractuels. Pour l’instant le mouvement de grève est suspendu en attendant la suite des négociations. Ecoutons les précisions de Marcel ROSE-ADELAIDE.



CGTM-SANTE : Assemblée générale à mi-parcours


Cliquez pour agrandir

Elle s’est tenue le jeudi 9 juillet à Ste Luce. Près de 80 délégués, militants et responsables se sont rassemblés pour faire le bilan sur les activités, les mobilisations, les luttes ainsi que  sur les finances  des 6 derniers mois. Les orientations et perspectives pour les mois restant de 2015, ont été réaffirmées : face  à toutes les lois scélérates  concoctées par ce gouvernement dit de gauche : loi Macron, loi Rebsamen, projet de la loi Santé etc…, face à toutes les attaques, les remises en cause des acquis, les dégradations des conditions de travail, le manque de personnel, les mises en place des différents plan de retour à l’équilibre, il faut poursuivre inlassablement le travail d’écoute, d’accompagnement, d’explications  sur le terrain pour atteindre les objectifs revendicatifs à court et moyens terme et pour organiser la riposte nécessaire pour faire reculer ce gouvernement 



Journal de la santé juin 2015

Bulletin juin 2015


FLASH INFO LAMENTIN MANGOT-VULCIN & BOURG

  • Débrayage service Hémodialyse
  • Etudes promotionnelles/Départ école AS
  • Réactions suite interview DG du CHUM
  • Réunion de la commission de formation du 25 juin 2015
Lire le flash-Info


Publications Santé

Nouvel travayè la santé piblik

CHUM: La prime de service 2014


Grève à la MAS de SAINT PIERRE

Le personnel de la MAS DE SAINT PIERRE du Centre Hospitalier Maurice Despinoy (Colson), confronté à une grande discrimination, à de la maltraitance et de mauvaises conditions de travail s'est mobilisé et a observé un mouvement de grève jusqu’au au 2 juin 2015.
C’est après 22 jours de grève que les agents de la MAS de Saint-Pierre ont pu obtenir satisfaction.

4 rencontres entre les représentants de la CGTM-Santé, les agents et la direction du  Centre auront été nécessaires pour aboutir au protocole de suspension de conflit à la MAS de St-Pierre.
Plateforme revendicative :

AUGMENTATION DES EFFECTIFS
.TITULARISATION IMMÉDIAT DES AGENTS CONTRACTUELS
.AMELIORATION DES CONDITIONS DE TRAVAIL
.LA MISE EN PLACE DE FORMATION POUR LES AGENTS
.DEMANDE D'ÉQUIPEMENT ET DE MATERIEL POUR UNE .BONNE PRISE EN SOINS DES RESIDENTS.
.MISE A NIVEAU DU RATIO D’ENCADREMENT
Lire le protocole de fin de conflit ci-dessous

13-06-2015

MAS St Pierre:Protocole fin de conflit


Santé

Déclaration publique du CSFPH du 5 mai 2015
Circulaire du 2 avril 2015 relative au régime indemnitaire des contractuels


Santé: Préavis de grève à la MAS de Saint Pierre

Le personnel de la MAS DE SAINT PIERRE du CH MD Maurice Despinoy (Colson )
confronté à une grande discrimination à de la maltraitance et des difficultés de travail s'est réuni en assemblée générale le Mercredi 29 avril 2015.
Le personnel en AG a voté pour un mouvement de grève à compter du LUNDI 18 MAI 2015, le  préavis de grève a été déposé par la CGTM SANTÉ.
Avec le  manque d'agents la notion même de suivi ou de prise

Lire le communiqué complet


CHUM: Compte rendu réunion résorption emplois précaires

La direction des Ressources Humaines a convié l’ensemble des syndicats à une réunion le jeudi 12 février pour préparer le plan de résorption des emplois précaires 2015.
 Séance tenante un document nous a été remis qui indique les chiffres suivants... 

Lire le Compte rendu réunion résorption emplois précaires



Santé: AG de bilans et KI NOUVEL CHUM

Documents de l'AG bilan du 29 et 30 janvier 2015  Publication santé et publication santé

Contribution AG de bilan 2015
Rapport moral et d'orientation
Ki nouvel CHUM janvier 2015


APPEL de la CGTM-SANTE du CHUM

Finalement, face à la situation financière dans laquelle périclite le CHUM, la Direction a tranché. Le personnel a été payé avant Noël, les fournisseurs, n’ont pas été réglés ! Cela signifie notamment, que sur le terrain, dans de nombreux services, le personnel, déjà en nombre insuffisant, continue à assurer ses misions sans le matériel nécessaire !
Il en est ainsi :
- aux Urgences Pédiatriques, les 26, 27, 28 et 31 décembre : 2 infirmiers de nuit au lieu de 3, pas d'Auxiliaire de puériculture, 2 brancardiers au lieu de 3
- au 2D, fermeture d'une dizaine de lits en raison du manque de couverture, durant certaines vacations
- fermetures provisoires du 4C et des lits de néonat. du CH de Trinité
- à l'UMPU, en Pédiatrie A et C : un seul infirmier au lieu de 2...
- aux services techniques, où il a fallu demander à des agents d'effectuer des heures supplémentaires afin d’assurer la sécurité...
Ces quelques exemples ne sont pas des faits isolés. C'est régulièrement que certains personnels d’exécution, doublent leurs vacations, et n'obtiennent pas de repos réglementaires, au risque de subir accidents, et autres dommages familiaux ou psychiques.
 
En amont de ses situations : des agents en congés annuels programmés depuis un an non remplacés, d’autres en congés de formation non compensés, une moyenne d'absence pour congés/accident de travail/congés longue maladie et maternité non pris en compte, dans l’attribution des effectifs. De tout cela, découle des conditions de travail et de vie, insupportables !                                                                  
Non, un hôpital ne peut pas fonctionner avec un personnel constamment stressé, auquel on supprime ses repos, on modifie de façon unilatérale ses congés annuels, son planning ; un personnel perpétuellement insuffisant, incertain de percevoir sa rémunération, et réduit à travailler sans le matériel requis.
La cause de cette iniquité ? L’absence de moyens financiers ajustés aux besoins du CHUM. Cette incurie découle directement de la politique menée par le Gouvernement, qui a décidé de consacrer les ressources de l’État, afin d’aider les capitalistes représentés par GATTAZ en France et JOCK ici, à s’enrichir sous forme d’exonérations, de subventions, et autres pactes de compétitivité ou de responsabilité, au lieu de financer les services utiles à la population.
 
Politique mise en œuvre servilement par les directions de l'ARS, et du CHUM, qui par les pressions persistantes, la mise en cause systématique des compétences et des performances du personnel, relaient l’action du Gouvernement et souscrivent au fait que les fonds publics, en particulier ceux de l'assurance maladie soient utilisés au profit des intérêts des capitalistes, tout en justifiant de façon inique, les sacrifices imposés à la population en général et aux hospitaliers en particulier.
 
Le vœu que la CGTM- SANTE formule en cette fin d’année 2014 ?
C'est le souhait que toutes celles et tous ceux au sein de la population, quel que soit leur niveau de responsabilité sociale ou politique, qui refusent cette politique, inhumaine, irresponsable, aux conséquences criminelles, que tous ceux-là se retrouvent aux côtés des travailleurs hospitaliers et de leurs organisations syndicales afin d’exiger :
·        l'effacement des dettes du CHUM,
·        des effectifs suffisants,
·        le règlement des fournisseurs, afin d’œuvrer avec le matériel nécessaire,
 
Pour la CGTM-SANTE, seule une action collective, solidaire, et massive des hospitaliers et de la population pourra changer cette politique
 
AUSSI, LA CGTM-SANTE LANCE UN APPEL, AFIN D’ENGAGER UNE ACTION DE MASSE EN VUE DE L’OBTENTION DE MOYENS MATERIELS ET HUMAINS PERMETTANT DE PROPOSER UNE OFFRE DE SOINS EN ADEQUATION AVEC LES BESOINS DE LA POPULATION !
                                                                                                                                                                   
                                                                                                                                                                    Le 29/12/14



Grève à l’hôpital de SAINT PIERRE

Les travailleurs  de l'hôpital de Saint PIERRE ont été en grève du 12 au 17 novembre pour obliger la direction à prendre en compte un certain nombre de revendications,  les négociations ont été bien menées puisque le personnel obtient satisfactions sur les points suivants:
1-Maintien de la prime de 40% de vie chère pour une camarade partie en formation d’Infirmière (IDE) en Martinique
2-Titularisation de 3  IDE et 3 AS dans l'immédiat, puis 3 autres IDE et 1AS en 2015 suite aux départs  en retraite
3-La direction s’est engagée à louer une voiture dans l'immédiat un véhicule présentant un danger pour les conducteurs et à acheter un neuf en juin 2015.
4-Les rappels sur salaires seront versés à toutes les IDE placées en cat B alors qu'elles auraient dues être en cat A. Rappels à compter janvier 2011.
 
5-La direction s’engage à être vigilant concernant l'attitude de plusieurs cadres qui exerce une  pression intolérable sur le personnel.
A noter que le préavis de grève a été suspendue et les travailleurs déterminés et solidaires se disent prêts à toute nouvelle action si la direction ne respecte pas ses engagements.



La sécu doit vivre ! Non au racket !

Depuis plus de trente ans, toutes les mesures gouvernementales inspirées d’un même modèle dicté par le patronat se succèdent dans l’objectif de réduire le « déficit de la Sécurité Sociale ». On en voit tous les jours les résultats : PRENDRE A LA SECU, AUX USAGERS, AUX SALARIE-ES, AUX PERSONNELS

Bulletin santé oct 2014
Compte Rendu CTE du 05 Novembre 2014


Accueil - La CGTM - Travail - Société - Nos syndicats - Juridique - Se syndiquer - CGTM WEB-TV - International - Contact - Photos - Culture -
© CGT MARTINIQUE