Login   
Nos syndicats 
Agriculture
AFPA
Transport Aérien
Animateurs sociaux
Cabinets médicaux
CFTU
Commerce (CSECAM)
CTM
BTP
Dockers
Employés de pharmacie
Finances Publiques
Municipaux
Missions locales
Martinique première
Métallurgie
ONF
Pompiers
Produits pétroliers
PROTECTION SOCIALE
PTT (France-télécom et la poste)
RSI
La Santé
SEM-CGTM: Syndicat de l'électricité de la Martinique
SEEMD-Didier
Education SMPE-CGTM
Usine du GALION
Usine de valorisation des déchets
Nos syndicats

Finances Publiques



Finances publics : les raisons de la colère.

Le syndicat CGTM Finances-Publics s’est retrouvé en première ligne avec d’autres organisations syndicales, le 15 novembre dernier pour dénoncer les principales dérives actuelles de la politique d’austérité de la direction générale des Finances-Publics.
En cela, c’est toute la gamme de mesures de l’administration qu’il y a lieu de condamner, tant les choix actuels sont la conséquence d’une vision du service public qui méprise les besoins sociaux.
Le mouvement de grève à d’une part mis en cause : la politique autoritaire de l’actuel direction Régionale, la dégradation des conditions de travail, l’arrêt des suppressions d’emploi, l’abandon des saisies sur salaire, et surtout le renoncement au projet de prélèvement à la source dont la mise en place, bien que prévue à partir du 1er janvier 2018, sert d’argument d’ores et déjà pour la politique de réduction des effectifs.
Et c’est partout la même chanson !
Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (LFSS) confirment la volonté gouvernementale d’asphyxie et d’étranglement budgétaire de toutes les dimensions de l’action publique, celles de l’Etat, des collectivités territoriales, des hôpitaux et plus largement encore de la Sécurité sociale.
L’état va de réforme en réforme pour mieux attaquer les acquis des travailleurs tout en préservant les riches et les nantis !
C’est est ainsi pour la prochaine réforme dit du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu concernera plus de 98 % des foyers: salariés du privé, fonctionnaires, bénéficiaires de revenus de remplacement (pensions de retraite, allocation de chômage), indépendants (commerçants, professions libérales, agriculteurs) et propriétaires de revenus fonciers.
Cette retenue à la source se fera automatiquement pour les salariés par exemple, et c’est l’entreprise qui sera chargé d’opérer le prélèvement.
Cette politique d’attaque se poursuit sans vergogne. C’est la destruction des services publics de proximité, implantés dans nos milieux de vie, et bien entendu, cela va nécessairement correspondre à des suppressions d’emplois et des fermetures de bureaux.
Cette politique, d’abandon du service public se fait surtout au détriment des principes d’égalité, d’accessibilité et de continuité du service public rendu aux usagers.
Dès lors, il y a lieu de ne pas laisser faire, tous nous devons nous sentir concernés et nous nous devons par conséquent de participer à toutes les initiatives de défense du service public.

Ecoutons aussi les explications de Laurent DUBOIS, Secrétaire général de la CGTM-Finances Publiques en page CGTM WEB-TV...

26-11-2016



Jeudi 17 novembre, grève aux Finances Publiques

La CGTM-Finances-Publiques ainsi que les syndicats Solidaires et FO appellent les agents de la DGFIP (Direction Générale des Finances Publiques) à se mobiliser le jeudi 17 novembre afin de  dénoncer la politique du management inhumain mise en place par la directrice de l’établissement public et à ouvrir des négociations sur leurs revendications.
 
Les travailleurs exigent le respect de leurs valeurs, de leur santé, l’amélioration concrète des conditions de vie au travail, le renforcement des moyens humains et budgétaires, un meilleur dialogue social avec leurs représentants des Organisations Syndicales, et l’arrêt immédiat des suppressions d’emplois.
 
Ils s’insurgent contre l’attitude indécente de cette direction qui pratique le mépris tout azimut pour faire passer ses décisions.
 
Alors, aujourd’hui ils disent, trop c’est trop, l’heure de la révolte a sonné et c’est pour trouver des réponses à leurs questions que ces travailleurs de la fonction publique ont décidé de se mobiliser et faire entendre raison à la direction de la DGFIP.
 
12-11-2016
 

Préavis de grève


Assemblée générale du Syndicat CGTM Finances-Publiques

C’est dans une ambiance chaleureuse et dans une salle bien remplie que s’est tenue jeudi à Ducos, l’Assemblée générale du Syndicat  CGTM Finances-Publiques.
Atmosphère détendue mais attentionnée qui a réuni les membres du syndicat mais également des invités venus de Guadeloupe et représentant la CGTG et de l’Hexagone représentant la CGT.
L’Assemblée a démarré sur la lecture du rapport d’activité du secrétaire général Laurent Dubois. C’est un bilan global du Secrétaire qui a permis de faire le point sur l’activité du syndicat une année durant.
C’est ainsi qu’il a été fait état de la politique de la direction générale qui est globalement scandaleuse. C’est le cas avec la gestion désastreuse de la question de l’amiante qui bien que largement présent dans les structures du bâtiment, rien n’est entreprit comme le veut la loi pour procéder au désamiantage des locaux.
C’est également la dégradation des conditions de travail qui a été dénoncée, d’abord par un manque d’effectif patent qui est la conséquence de la politique gouvernementale de suppression de postes de fonctionnaires.
Cela a pour conséquence que de plus en plus, il y a des travailleurs en souffrance. Les travailleurs se sentent débordés par la charge de travail, et entre eux, ils murmurent que ça finira par péter un de ces quatre.
Alors la direction n’a pas gagnée la partie car en remettant en cause le bien être des salariés au travail, elle remet en cause également l’efficacité du service public.
C’est tout cela à la fois qui motive le syndicat CGTM Finances-Publics qui a dit haut et fort, avec la participation effective des syndiqués, qu’il n’est pas question de se résigner, qu’il n’est pas question d’accepter cette situation ; au contraire la solution pour sortir de la situation actuelle et pour un meilleur avenir, c’est se rassembler et se préparer à la lutte.
Cette ambition a été validée par tous les participants à l’AG, c’est là une conviction qu’il leur reste à partager avec l’ensemble des 600 agents de la Direction Générale des Finances Publics.
12-11-2016


Accueil - La CGTM - Travail - Société - Nos syndicats - Juridique - Se syndiquer - CGTM WEB-TV - International - Contact - Photos - Culture -
© CGT MARTINIQUE