Login   
Nos syndicats 
Agriculture
AFPA
Transport Aérien
Animateurs sociaux
Cabinets médicaux
CFTU
Commerce (CSECAM)
CTM
BTP
Dockers
Employés de pharmacie
Finances Publiques
Municipaux
Missions locales
Martinique première
Métallurgie
ONF
Pompiers
Produits pétroliers
PROTECTION SOCIALE
PTT (France-télécom et la poste)
RSI
La Santé
SEM-CGTM: Syndicat de l'électricité de la Martinique
SEEMD-Didier
Education SMPE-CGTM
Usine du GALION
Usine de valorisation des déchets
Nos syndicats

Produits pétroliers



Mobilisation à Station-service TOTAL Bac Ducos

Les salariés de la Station-service TOTAL Bac Ducos se sont mobilisés ce samedi 8 juillet 2017 à partir de 6 heures. 


En effet, par courrier recommandé en date du 22 avril 2017, reçu par la SEHH le 27 avril 2017, le syndicat CGTM Produits Pétroliers demandait au gérant, M. Hierso, de programmer une réunion pour négocier le protocole préélectoral devant aboutir à la mise en place des délégués du personnel.


Constatant que le gérant ne réagissait pas, plus de 45 jours après la réception du courrier, les salariés ont décidé d'intervenir en perturbant le fonctionnement de la station.


Suite à un échange téléphonique entre les représentants du syndicat CGTM PP et le gérant, qui est hors de Martinique,  des instructions ont données par ce dernier au manager. Le gérant s'engage à recevoir les représentants du syndicat le 19 juillet et à ne prendre aucune sanction contre les salariés (voir pièce jointe).


Compte tenu de ces engagements, le travail a repris à 8.20.


Le SG
O. DRU

Courrier du gérant de la station-service Total
Courrier du secrétaire général du syndicat des PP


Bulletin CGTM-PRODUITS PETROLIERS (Janvier 2017)

« Les statistiques, c'est comme le bikini. Ce qu'elles révèlent est suggestif. Ce qu'elles dissimulent est essentiel » (Aaron Levenstein).
Nous pourrions dire la même chose après l’avalanche de chiffres et de pourcentages qu’a balancés le préfet pour justifier les hausses des prix des carburants, et singulièrement celles intervenues à compter du 1er janvier...lire la suite dans le document ci-dessous.

Bulletin décembre 2017


Bulletin CGTM-Produits Pétroliers (décembre 2016)

- Le patron récalcitrant a été condamné
- Election TPE : 30 décembre 2016 au 20 janvier 2017
- Elections TPE: Les candidats de la liste CGT/CGTM
- Nouvelles hausses des prix des carburants prévues par la CTM.

Bulletin Produits Pétroliers


Total-Mongérald : Les salariés de la station-service sont toujours en grève

Malgré plusieurs jours de mobilisation les travailleurs de la station-service n'ont toujours pas obtenu que le gérant revienne sur sa décision de licencié une employéequ'il accuse de vol...Ecoutons le point de la situation fait par Ghislaine JOACHIM-ARNAUD en page CGTM WEB-TV... 



Total-Mongérald : Les salariés de la station-service en grève contre un licenciement


Cliquez pour agrandir

Les travailleurs de Total-Mongérald sont en grève depuis plusieurs jours pour obtenir la réintégration d’un agent licencié pour une suspicion de  vol. Sans aucune procédure et sur la base d’un enregistrement vidéo (toujours falsifiable) qui ne montre à aucun moment que cet agent a empoché une quelconque somme, le patron a décidé un licenciement immédiat pour faute grave…Ecoutons les explications du secrétaire général  CGTM- Produits Pétroliers : Alphonse DEGRAS en page CGTM-WEB TV.
Notons que le gérant a procédé à une assignation en référé des travailleurs et que l'affaire a été plaidé ce vendredi 18-03 à 14h, le juge se prononcera lundi 21-03. 



Communiqué CGTM-Produit-Pétroliers du 2 mars

La CGTM Produits Pétroliers a pris connaissance du préavis de grève des cadres de la SARA. Ils expriment leurs « inquiétudes sur la pérennité de leurs emplois et de leur outil de travail au regard des résultats de l’entreprise ». En effet, la direction de la SARA, en fait TOTAL, SOL (ex ESSO)et RUBIS Antilles Guyane, dit avoir réalisé un bénéfice en 2014 de 8 millions d’euros, inférieur de 12 millions au 20 millions...

CGTM PP Communique du 2 mars 2015


Mobilisation victorieuse à la station Vito Lareinty.

Les salariés affiliés à la CGTM-Produits Pétroliers de la station Vito Lareinty au Lamentin, se sont mobilisés vendredi matin dès 6h00 heure (heure d'ouverture), pour obtenir une négociation sur le 13 mois avec leur employeur.
La ferme décision des salariés de former un barrage pour bloquer tout accès à la station permit d’ouvrir rapidement les négociations avec le patron, car dès 8h30 la réunion débutait.
Après quelques palabres de présentation, il n’a pas fallu plus d’une heure aux parties pour que soit bouclée la négociation.
Ainsi, à 9h30 les différents points qui étaient mis en discussion avaient abouti à des solutions: 13ème mois, Amélioration du travail piste, Retenue sur salaire en cas d'abandon CB etc...
Les salariés ont donc obtenu une prime de 13è mois de 500€ pour l’année 2014, le respect de leurs conditions de travail ainsi que la signature de l’employeur pour négocier dès le 30 novembre 2015 une prime de 13ème mois équivalent à un mois entier de salaire.
A 10h00 tout étant réglé, la salariés décidèrent de la réouverture de la station et ont reprit travail satisfaits d’avoir mené un bref mais beau combat.
 



Communiqué CGTM Produits Pétroliers

Après la déroute du parti socialiste aux élections municipales, le nouveau gouvernement dirigé par Valls, a décidé de donner ce qu’il est convenu d’appeler, « un coup de pouce aux plus défavorisés », en baissant les cotisations sociales versées par les salariés les plus mal payés. Cela, en vue d’augmenter le Smic net de quelques dizaines d’euros, alors que ce serait de plusieurs centaines d’euros supplémentaires qu’il faudrait le faire!
Ce geste symbolique destiné à masquer de nouvelles attaques contre la population laborieuse à travers la recherche de la compétitivité et la réduction des budgets des services publics, ne pourra pas compenser les reculs qui nuisent à la vie de millions de familles, ni ramener la croissance, et encore moins arrêter les licenciements.
Pourtant, il a fait réagir le patronat, pour lequel payer un travailleur environ 1 200 euros par mois, c'est encore trop ! Car « un salaire minimum trop élevé nuirait à l'emploi » !
Le patronat veut que le gouvernement aille encore plus loin, en faisant sauter toutes les barrières légales susceptibles d’entraver sa soif de profits. A commencer par l'obligation de verser un salaire minimum, si bas soit-il. Il rêve d'avoir des salariés taillables et corvéables à merci, et contraints, par la misère ou par la loi, d'accepter un salaire équivalant à ceux que touchent les ouvriers des pays les plus pauvres.
Pour les patrons comme pour le gouvernement, la lutte contre le chômage sert de prétexte pour ôter aux travailleurs les dernières garanties qui leur restent contre la surexploitation. Alors que verser un salaire misérable, loin de créer un emploi de plus, ne fera que développer la pauvreté.
La seule lutte efficace contre le chômage et l’exploitation, serait de prendre dans les caisses du patronat qui, elles, ne cessent de se remplir, afin de créer des emplois là où ils seraient utiles à l'ensemble de la population, en payant correctement l'ensemble des travailleurs. Mais, cette solution ne viendra pas d'un gouvernement au service du grand patronat,  ici comme ailleurs, il nous faudra l'imposer.
La journée internationale de lutte des travailleurs nous donne l’occasion de signifier à Hollande et à ce patronat, que nous ne sommes pas dupes, et que nous ne nous contenterons pas de ce symbole.
En participant massivement aux manifestations organisées ce jour, nous pourrons exprimer notre refus de cette politique de combat contre les travailleurs. Nous pourrons nous préparer à la nécessaire riposte. Car contre cette violence sociale, des solutions existent.
 
 Refusons de tomber dans la misère, exigeons par la lutte collective :
§  La répartition du travail entre tous sans perte de salaire
§  Le remplacement de tous ceux qui partent à la retraite
§  L’interdiction des licenciements financiers
§  Un revenu minimum net mensuel de 1700€
§  L’augmentation des salaires, des pensions, des allocations et des minima sociaux, ainsi que leur indexation sur la hausse des prix
§  Des moyens conséquents pour des services publics de qualité (Santé, Logement, Transports, Éducation, Communications, …)
Fort de France, le 10/04/2014

LE COMMUNIQUE


En attendant les arrêtés de méthodes, Total tire les ficelles !

Il semble bien que si on attend toujours la publication des arrêtés de méthode, c’est qu’il y a un dans la bande des trois (Total, Sara, gérants) qui a décidé de faire jouer des prolongations au ministère des Finances.
 
Alors, Lurel aurait-il les deux pieds prit dans le tapis ?
 
De toute façon s’il y a un qui ne doit pas se gêner pour se faire entendre, c’est bien Total, ne dit-on pas que c’est l’un de ses plus gros contribuables, la société Total qui acquitte, en impôts et taxes, au moins 1 milliard d'euros ? Qui réalise sur le sol national hexagonal près de 2 milliards d'investissements bruts que son carnet de commande pointe chaque année 6 milliards d'achats à des fournisseurs français ?

C’est donc le poids lourd Margerie, monsieur « Pétrole contre nourriture»,  qui tire les ficelles et qui fait savoir au gouvernement qu’il lui faudra consentir d’autres avantages en compensation du petit prélèvement effectué, sinon les robinets d’essence ne couleront plus pendant un certain temps !
 
Ainsi, ce qui de la bouche d’un Collé peut être convenu comme une galéjade, de celle de Christophe de MARGERIE, cela n’a rien d’une plaisanterie, mais ressemble plutôt à un argument de négociation. D’ailleurs il se disait encore hier que les rédactions des arrêtés de méthode auraient évolué, intégrant certaines demandes des gérants et des pétroliers.
 
Donc gageons que l’appel à la « responsabilité «  de Lurel sera entendu par Total, par contre nourrissons moins de certitude sur les baisses programmées du prix du carburant, car rien n’est moins sur…
 
Communiqué du syndicat CGTM-PP

Communiqué CGTM-PP 01-02-2014


Station TOTAL LAREINTY: NON aux licenciements!

Alain CADIGNAN, le gérant de la société AGEC a adressé un courrier aux salariés le 28 octobre 2013 dans lequel il est écrit: « A la suite de notre entretien programmé le jeudi 17 octobre 2013, nous sommes au regret de vous informer que nous sommes dans l’obligation de poursuivre notre projet de licenciement économique à votre égard. Comme nous vous l’avons indiqué lors de cet entretien, votre contrat de travail sera rompu le mardi 31 décembre 2013 pour le motif suivant : Cessation des activités de la société AGEC au 31 décembre 2013 puisque comme nous vous l’avons indiqué lors de l’entretien, la société TOTAL CARAIBES fait l’objet d’une expropriation par le syndicat mixte du TCSP de la parcelle sur laquelle est située de la station TOTAL Lareinty dont le fond de commerce a été confié en location-gérance à la société AGEC. De fait, l’exploitation du fond de commerce s’arrête le 31/12/2013 ». La station-service Total Lareinty emploie 8 salariés en CDI, mais également des CDD. Selon le Syndicat Mixte du TCSP, présidé par Thierry FONDELOT, l’accord avec TOTAL CARAIBES, qui est filiale de la multinationale TOTAL France, porte sur un dédommagement compris entre 1,3 millions et 2 millions d’euros et l’engagement de TOTAL de tout mettre en œuvre pour maintenir les emplois dans d’autres stations du groupe (voir lettre au verso). Mais selon TOTAL, c’est au gérant de AGEC, Alain CADIGNAN, de s’occuper de trouver un autre emploi. aux 8 salariés (voir lettre TOTAL au verso). Comme on peut le constater, TOTAL Caraïbes veut bien encaisser les millions d’euros, mais s’exonère déjà de son engagement et de son obligation de maintenir les emplois...Lire la suite dans le doc ci-dessous 

TéléchargerTract "Non aux licenciements"
Taille : 161 ko - Dernières modifications : 22/12/2013
 
Accord TCSP-TOTAL


La patience des employés des stations-service a des limites


Cliquez pour agrandir

La CGTM Produits-Pétroliers a tenu le mardi 13 juillet une conférence de presse afin d’informer la population sur les actions qu’elle risque d’entreprendre dans le cadre du conflit qui oppose les employés des stations-service et les gérants. Il faut savoir qu’il s’agit du paiement des arriérés de salaires dus depuis 2009 et qui ne sont pas réglés malgré les différentes mobilisations et grèves ainsi que près d’une près d’une centaine de réunions.  Le syndicat lance un nouvel appel aux gérants et les invitent à prendre contact  jusqu’à ce mercredi soir 14 août…Ecoutons les explications du secrétaire général du syndicat CGTM P-P



Communiqué: Décès Jean-Claude OUKA

Jean claude OUKA


La CGTM Produits Pétroliers réclame le paiement avec la paie de juillet des arriérés de salaires et accessoires des employés des stations-services

Les représentants du syndicat CGTM Produits Pétroliers se sont retrouvés le mercredi 10 juillet 2013 dans les locaux de la DIECCTE, représentée par Mr Beauroy. 
Conformément à l'accord sighné le 129 avril 2013, cette rencontre devait porter sur le calendrier de paiement des arriérés.
 Lors de cette rencontre, la CGTM PP a lu et remis une déclaration (Pièce jointe) à la DIECCTE, à l'UGTM et à la CSGSSM.
La CGTM Produits Pétroliers fera un point lors d'une réunion d'ici la fin du mois de juillet à la Maison des Syndicats.
 

Déclaration du 10 juillet2013
Bulletin de juillet 2013


Bulletin de Mai-Juin 2013 p-p

Lire et imprimer le bulletin de Mai-Juin 2013


A propos de la grève des gérants des stations-service

Qu’en est-il de la véritable marge des gérants des stations-service ? La population est-elle trompée et doit-elle encore mettre la main à la poche pour augmenter les bénéfices des gérants?
Le camarade DEGRAS secrétaire du syndicat CGTM Produits-pétroliers nous donne la position des travailleurs de ce secteur. Ecoutons-le en page Produits-pétroliers

Communiqué du 12 juin
communiqué du 14 juin
CGTM PP 5 nov 2010 au préfet
Compte rendu de la réunion du 19/10/2010


Stations-service de Martinique : que perçoivent précisément les gérants

Depuis plusieurs semaines  les gérants de stations-service de Guyane observent une grève perlée : les stations sont ouvertes quelques heures par jour. Et certains jours, elles sont purement et simplement fermées. C’est le moyen trouvé par les exploitants de stations-service pour faire pression sur l’état dans le but d’obtenir une augmentation de leur marge. Les gérants de Martinique et de...Lire la suite dans les documents ci-dessous

Comprendre la veritable situation des gérants
Communiqué préfet du 20 juillet 2008
Hausse Carburants juin juillet 2008
AIP Collectes 2008 à 2012
Demande à Préfet CSG et UGTM mars 2009
CGTM PP à CSGSSM 30 juin 11
CGTM PP à CSGSSM 5 avril 2012

Bulletin avril 2013

Le yo yo des prix du carburant continue !

Dans un communiqué publié le 30 octobre et signé du préfet Prévost, la direction des affaires locales de la Préfecture fait savoir que les prix du carburant et du gaz vont encore bouger, soit quelques semaines seulement après la dernière augmentation que la population a subie.
Le communiqué nous apprend que c’est suite à de savants calculs combinant la baisse du cours du dollar par rapport à l’euro, de la baisse du Brent et des cours de vente sur le marché, que toutes ces répercussions ont rendu possible la baisse pour certains tarifs et la hausse pour d’autres.
Mais tout cela n’est que ruses et manipulations pour mieux entretenir l’idée que les augmentations des prix du carburant relèvent de phénomènes indépendants de la puissance d’état.
C’est ainsi faire la part très belle aux opérateurs pétroliers qui sont les mêmes qui puisent et qui raffinent l’or noir quelque soit les continent et ce sont les mêmes qui spéculent à longueur de journée dans les bourses de Londres New York ou Berlin en jouant à qui perd gagne sur le dos des consommateurs.
Alors oui le rapport Bolliet de septembre 2009 est passé dans l’oubli, puisqu’il évoquait,hors coût des matières premières, d’autres mesures pouvant permettre une diminution des coûts de production et de raffinage qui sont aujourd’hui supportés par les consommateurs martiniquais ?
Et plus encore si ce gouvernement était dans le camp des consommateurs, il aurait fallu imposer aux compagnies pétrolières et à la grande distribution une transparence totale sur l’état des réserves disponibles et sur le prix payé au fournisseur au moment de l’achat, car il est intolérable de faire payer au consommateur le prix fort pour un carburant acheté il y a des mois.
Mais une politique en mesure d’exiger la mise en place immédiate d’un dispositif de stabilisation des prix à la pompe, ou encore le contrôle des prix pour étrangler les hausses, seuls les consommateurs peuvent la mener, mais pour cela il faut qu’ils apprennent à ne compter que sur eux-mêmes !.
 

Communiqué préfecture-Prix produits pétroliers


Pourquoi la CGTM-PP n’a pas signé le protocole d’accord des stations-services ?

Le vendredi 29 mars 2012, la CGTM Produits Pétroliers a décidé de mettre un terme à sa participation dans le cadre de la médiation mise en place pour régler le conflit opposant les salariés aux gérants des stations-services sur la grille des salaires.
Elle a estimé que les dernières propositions faites par les représentants des gérants…Lire la suite dans le document ci-dessous 

Communiqué CGTM-PP du 2 avril


Fin de la grève des travailleurs des stations-services

Après 2 semaines de mobilisation les employés des stations-services ont mis fin à leur mouvement de grève, la CGTM-PP n’a pas signé l’accord de fin du mouvement estimant que les avancée n’étaient pas suffisantes et a décidé de mettre un terme à sa participation dans le cadre de la médiation…Lire le communiqué de la CGTM-PP et le contenu de l’accord signé par l’UGTM Stations-services.

Communiqué CGTM-PP du 29 mars
Accord CSGSSM/UGTM


Les employés des stations services réclament la négociation des grilles de salaires


Cliquez pour agrandir

La grève des employés des stations-services a débuté le vendredi 17 mars 2012, suite à 2 assemblées générales. Un comité de grève est mis en place pour coordonner l’action des grévistes. Le comité de grève a fait la preuve de son efficacité puisque dès le premier jour de grève les accès de la SARA ont été perturbés  et l’approvisionnement des stations-services a été suspendu. Notons que l’approvisionnement des autres secteurs d’activité continue normalement. Une réunion a été programmée avec la direction du travail le vendredi vers 15h.

Communiqué de presse du comité de grève


Stations services: les travailleurs obtiennent satisfaction

Après 4 jours de mobilisation les travailleurs de stations-services obtiennent gain de cause sur leurs revendications. La chambre syndicale des stations-services s’engage :
 à payer avec le salaire de févier le rattrapage de janvier 2012. 
à payer sur les salaires de mars, avril et mai le reliquat allant du 1er mars 2009 au 31 d décembre de 2011….Lire le protocole ci-dessous

Protocole d'accord


Mardi 7 février: Les travailleurs des stations-services entrent en action

A l’appel de la CGTM Produits Pétroliers et de l’UGTM Stations-service, une Assemblée Générale regroupant plusieurs dizaines d’employé(e)s de 29 stations-service s’est tenue le vendredi 3 février 2012 à 18h à la Maison des Syndicats. Les travailleurs des stations-services étaient appelés à examiner l’état des réponses apportées par leurs employeurs suite à leur demande concernant la date d’entrée en application de l’«accord paritaire sur la classification et la rémunération des salariés des stations-services de la Martinique» et à la date butoir du 3 février qui avait été fixée. Force est de constater que les travailleurs n’ont perçu aucune prise en compte de leurs revendications et ils ont décidé d’entrer en grève le mardi 7 février. Une réunion se tiendra le lundi 6 février pour déterminer les modalités de l’action.

Communiqué CGTM et UGTM suite AG du 3 février 2012


Produits pétroliers : nou bon épi yo ; Appel à Assemblée générale

Les gérants des stations ont obtenu en septembre 2009 une augmentation de leur marge pour appliquer la convention collective….à ce jour elle n’est toujours pas appliquée. D’autre part l’accord signé le 19 aout 2009 précisait également que…..Lire la suite dans le tract d'appel ci-dessous

Le tract d'appel


CGTM Produits-Pétroliers: bulletin syndical

Lire et imprimer le bulletin syndical de mars-avril 2011

Accueil - La CGTM - Travail - Société - Nos syndicats - Juridique - Se syndiquer - CGTM WEB-TV - International - Contact - Photos - Culture -
© CGT MARTINIQUE