Login   
Nos syndicats 
Agriculture
AFPA
Transport Aérien
Animateurs sociaux
Cabinets médicaux
CFTU
Commerce (CSECAM)
CTM
BTP
Dockers
Employés de pharmacie
Finances Publiques
Municipaux
Missions locales
Martinique première
Métallurgie
ONF
Pompiers
Produits pétroliers
PROTECTION SOCIALE
PTT (France-télécom et la poste)
RSI
La Santé
SEM-CGTM: Syndicat de l'électricité de la Martinique
SEEMD-Didier
Education SMPE-CGTM
Usine du GALION
Usine de valorisation des déchets
Nos syndicats > PROTECTION SOCIALE > Caisse Générale de la Sécurité Sociale

Actus Sécu


ACTUS



7 mars à l’appel de la CGTM mobilisation des salariés à la Sécu

Le 7 mars dernier, la CGTM-CGSSM, dans un tract au personnel, a appelé les salariés de la Sécu à rejoindre le mouvement de grève national, appelé par les centrales CGT, FO et SUD sur les problèmes de de conditions de travail, d’épuisement professionnel, de salaires insuffisants, et de manque de personnel et de moyens
Si cet appel à manifestation a réuni plus de 100.000 salariés dans toute la France, en Martinique le mouvement de grève s’est poursuivi dans le cadre d’une Assemblée Générale au réfectoire, où les syndicats ont fait état des revendications obtenues dans le cadre des négociations avec la direction. Après le compte rendu des syndicats, la parole a été donnée et chacun a pu exprimer son avis sur le bilan de la journée de grève.
Ce mouvement de grève a permis les réponses suivantes de la direction:
-           L’arrêt de la réorganisation du service  informatique et la mise en place d’une véritable consultation et participation du personnel informatique sur le projet.
-           La mise en place d’une organisation et d’un management au DASSEV.
-           La mise en place d’organisation prenant en compte la souffrance et le mal-être du personnel :
-           Au recouvrement : mise en place de la phase 2 de la réorganisation comme prévu,
-           A la DFC et à la Direction Santé : arrêt des micro-organisations et mise en œuvre d’une organisation globale donnant plus de visibilité
En conclusion des discussions, les salariés ont retenu que certes, toutes les questions n’ont pas été résolues après cette journée de grève nationale, mais que cette initiative va sans doute ouvrir la voie à d’autres combats pour la satisfaction des besoins de tous.

18-03-2017



Nouveau plan pour redresser les comptes de l'Assurance maladie.

Nouveau plan pour redresser les comptes de l'Assurance maladie.

Les ministres Eric Woerth et Roselyne Bachelot ont présenté le 29 juillet un certain nombre de mesures d'économies et de recettes nouvelles, destinées à ramener le déficit de l'assurance maladie à moins de 3 milliards d'euros en 2009 afin de retrouver l'équilibre, au plus tard, en 2011.

 La principale met à contribution le secteur des complémentaires santé.
Les assurances, mutuelles et institutions de prévoyance seront taxées à hauteur de 1 milliard d'euros sur leur chiffre d'affaires à partir du 1er janvier 2009.

Une seconde taxe,frappant cette fois-ci les "niches sociales" exonérées decotisations, telles quel'intéressement, la participation et les plans d'épargned'entreprise, va être instaurée ? (de l'ordre de "3 à 5 %").
La branche maladie va également bénéficier d'un surcroît de recettes de la partde la branche desrisques professionnels qui va lui verser une contribution plus élevée (700 millions au lieu de 400) au titre de la sous-déclaration des maladies professionnelles.

 Le gouvernement va également mettre en œuvre les mesures d’économies préconisées parla CNAM (2 milliards) : maîtrise médicalisée, baissesde tarifs des médicaments et de certains actes, productivité renforcée des hôpitaux, lutte contre la fraudela CNAM (2 milliards) : maîtrise médicalisée, baissesde tarifs des médicaments et de certains actes, productivité renforcée des hôpitaux, lutte contre la fraude,etc.
Enfin, Eric Woerth a précisé que "la dette de près de 9 milliardsd'euros accumulée par l'Assurance maladie" serait transférée vers la CADES. "Ce transfert permettra à la Sécurité sociale d'économiser les intérêts annuels qu'elle paie sur cette dette, soit 400 millions d'euros en 2009".

Le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2009 devrait valider les mesures gouvernementales.
Le ministre du Budget se félicite qu'aucune des mesures prévues "ne porte sur lesassurés", maisle risque existe de voir les complémentaires santéaugmenter leurs tarifs,comme le prédit déjà la FFSA qui prévient que "les taxes sur les chiffres d'affaires sont toujours répercutées sur le consommateur à un moment ou un autre".

                                                                          07 août 2008


Accueil - La CGTM - Travail - Société - Nos syndicats - Juridique - Se syndiquer - CGTM WEB-TV - International - Contact - Photos - Culture -
© CGT MARTINIQUE