Login   
Travail 
Conventions collectives
Accords collectifs
Syndicalisation délégué
Contrat de travail
Santé-travail
Chômage Emploi
Archives-Luttes
Travail > Archives-Luttes > Grève générale à l'appel du "Collectif du 5 février"

Chaine pétrolière


Les déclarations | Les accords | Diaporama | Photo-Vidéo-Son | Chaine pétrolière


Communiqué de presse du Collectif Carburants

Le préfet, sur instruction du gouvernement, a convoqué de manière précipitée l’Observatoire des prix le mercredi 23 décembre 2009 à 9 heures. L’objectif principal de cette rencontre était d’avaliser une prochaine augmentation des prix du carburant en Martinique. Les représentants du Collectif Carburant, après avoir, de manière insistante, demandé que soit précisé l’ordre ... Lire la suite dans le document ci-dessous.

Lire le communiqué


50 Millions d’euros d’aide aux compagnies pétrolières ?

Le président de la Région Guadeloupe dénonce dans une intervention et un communiqué la compensation financière « SCANDALEUSE » que le gouvernement de Monsieur SARKOSY semble vouloir accorder aux compagnies pétrolières et particulièrement à la SARA.
L’Article 8 du projet de loi des finances rectificative pour 2009 délibéré en conseil des ministres prévoirait l’ouverture d’un crédit de 50 millions d’euros pour « Compenser aux compagnies pétrolières la baisse du prix des carburants dans les départements français d’ Amérique »
Cette nouvelle aide financière vient s’ajouter aux 44 millions d’euros que l’état (C'est-à-dire l’argent de nos impôts) avait déjà versés à ces compagnies en juillet dernier pour les mêmes raisons.
N’oublions  pas que TOTAL principal actionnaire de la SARA, c’est 19 Milliards de BENEFICE pour l’année 2009, contre 16 Milliards pour 2007, OU SONT LES PERTES ?
Il semblerait pourtant qu’en son temps c'est-à-dire pendant le mouvement social des DOM début 2009, Yves JEGO dénonçait « L’enrichissement sans cause des compagnies pétrolières » et les menaçait d’actions judiciaires de l’Etat contre elles.
La Commission des affaires économiques et la Commission des finances, de l’économie générale et du Contrôle budgétaire de l’Assemblée Nationale Française déclarait : « Nous avons constaté des marges élevées parfois supérieures à 20%. Il s’agit d’une véritable rente et il n’est pas normal qu’elle soit prise en charge par le consommateur »
Le gouvernement s’était engagé à :
Mettre en place un nouveau dispositif de gestion des carburants, pour une plus grande transparence de la structure des prix et la sauvegarde des emploies ;
A suspendre immédiatement dans la structure des prix des carburants la taxe sur la collecte des huiles usagées ;
A mettre en place les dispositifs pour que les taxes soient collectées sur les volumes réels de carburants livrés aux distributeurs (prise en compte de l’effet température dans la structure des prix des carburants, mais aussi de la récupération des vapeurs) ;
A faire rembourser les sommes indument perçues par les Compagnies pétrolières et la SARA dans le cadre d’un fond pour la formation professionnelle.
Fini la pwofitation, consommateurs Martiniquais, ne laissons pas les Profiteurs, les voleurs, et, leurs laquais du gouvernement, reprendre ce que notre mobilisation a arraché.
 


Rapport complémentaire au rapport du CESR sur le prix des produits pétroliers en Guadeloupe

Rapport BRISSAC

Accueil - La CGTM - Travail - Société - Nos syndicats - Juridique - Se syndiquer - CGTM WEB-TV - International - Contact - Photos - Culture -
© CGT MARTINIQUE