Login   

Chants ouvriers




L'internationale

 Son

 Paroles


L'INTERNATIONALE
(Version française stabilisée en 2007)

Couplet 1 :
Debout ! les damnés de la terre
Debout ! les forçats de la faim
La raison tonne en son cratère :
C’est l’éruption de la fin
Du passé faisons table rase
Foule esclave, debout ! debout !
Le monde va changer de base :
Nous ne sommes rien, soyons tout !


Refrain : (2 fois sur deux airs différents)

C’est la lutte finale
Groupons nous et demain
L’Internationale
Sera le genre humain.


Couplet 2 :

Il n’est pas de sauveurs suprêmes :
Ni Dieu, ni césar, ni tribun,
Producteurs, sauvons-nous nous-mêmes !
Décrétons le salut commun !
Pour que le voleur rende gorge,
Pour tirer l’esprit du cachot
Soufflons nous-mêmes notre forge,
Battons le fer quand il est chaud !

Refrain

Couplet 3 :

L’Etat opprime et la loi triche ;
L’Impôt saigne le malheureux ;
Nul devoir ne s’impose au riche ;
Le droit du pauvre est un mot creux.
C’est assez languir en tutelle,
L’égalité veut d’autres lois ;
« Pas de droits sans devoirs, dit-elle,
« Egaux, pas de devoirs sans droits ! »

 

Refrain

Couplet 4 :

Hideux dans leur apothéose,
Les rois de la mine et du rail
Ont-ils jamais fait autre chose
Que dévaliser le travail ?
Dans les coffres-forts de la bande
Ce qu’il a créé s’est fondu.
En décrétant qu’on le lui rende
Le peuple ne veut que son dû.

Refrain

Couplet 5 :

Les Rois nous saoulaient de fumées.
Paix entre nous, guerre aux tyrans !
Appliquons la grève aux armées,
Crosse en l’air et rompons les rangs !
S’ils s’obstinent, ces cannibales,
A faire de nous des héros,
Ils sauront bientôt que nos balles
Sont pour nos propres généraux.

Refrain

Couplet 6 :

Ouvriers, Paysans, nous sommes
Le grand parti des travailleurs ;
La terre n’appartient qu’aux hommes,
L'oisif[3] ira loger ailleurs.
Combien de nos chairs se repaissent !
Mais si les corbeaux, les vautours,
Un de ces matins disparaissent,
Le soleil brillera toujours !

Refrain



 


Le front ouvrier

 Son

 Paroles

Le Front ouvrier
L’homme veut avoir du pain, oui,
Il veut pouvoir manger tous les jours.
Du pain et pas de mots ronflants,
Du pain et pas de discours.
Refrain
Marchons au pas (bis)
Camarades, vers note front,
Range-toi dans le front de tous les ouvriers
Avec tous tes frères étrangers.
L’homme veut avoir des bottes, oui,
Il veut avoir bien chaud tous les jours.
Des bottes et pas de boniments,
Des bottes et pas de discours.

L’homme veut avoir des frères, oui,
Il ne veut pas de coups d'poing ni d'éperon,
Il veut des hommes et pas d'messieurs,
Des frères et pas de patrons.

Tu es un ouvrier, oui,
Viens avec nous, ami, n’aie pas peur
Nous allons vers la grande union
De tous les vrais travailleurs.


Chant des survivants

 Son

 Paroles

Chant des survivants
Usé et tombé à la tâche,
Vaincu, tu terrasses la mort.
Lié et tué par des lâches,
Victoire, c’est toi le plus fort, plus fort,
Victoire, c’est toi le plus fort.
Sans gestes, sans gerbes, sans cloches,
En homme, ni pleurs ni soupirs,
Tes vieux camarades, tes proches,
Te mirent en terre, martyr, martyr,
Te mirent en terre, martyr.
La terre, ton lit de parade,
Un tertre sans fleurs et sans croix,
Ta seule oraison, camarade,
Vengeance, vengeance pour toi, pour toi,
Vengeance, vengeance pour toi
 


Secours Rouge

 Son

 Paroles

 
Secours Rouge
 
Pour briser l'ardeur des meilleurs combattants,
Pour vaincre l’essor ouvrier montant,
Le Bourgeois fait donner sa police.
Prison, tribunaux, matraqueurs, répression,
Fascistes tout prêts à servir les patrons,
Ont jeté tout un peuple au supplice.


Refrain

Contre ce monde malade
Jusqu’au jour de l’assaut final
Protégeons nos camarades
Qu’un régime infernal
Frappe dans nos rangs
Secours à nos combattants !


Martyrs blancs et noirs des pays coloniaux,
Chinois et Roumains tous unis au tombeau,
Innocents qu’on refuse d’absoudre
Vos cris resteraient sans écho, sans espoir
Si chacun de nous comprenant son devoir
N’allait vers vous par le Secours Rouge.


Chacun des méfaits du bourgeois assassin
Dressant contre lui tout le genre humain
Porte atteinte à sa propre puissance.
Unis par ses coups ceux qu’il frappe si fort
Invinciblement lui préparent le sort
Du tsarisme écroulé dans sa fange.
 


Le Temps des Cerises

 Son

 Paroles

Le Temps des Cerises
 
Quand nous en serons au temps des cerises
Et gai rossignol et merle moqueur
Seront tous en fête
Les belles auront la folie en tête
Et les amoureux du soleil au cœur.
Quand nous en serons au temps des cerises
Sifflera bien mieux le merle moqueur.

Mais il est bien court le temps des cerises
Où l'on s'en va deux cueillir en rêvant
Des pendants d'oreilles
Cerises d'amour aux robes pareilles
Tombant sous la feuille en gouttes de sang.
Mais il est bien court le temps des cerises
Pendants de corail qu'on cueille en rêvant.

Quand vous en serez au temps des cerises
Si vous avez peur des chagrins d'amour
Evitez les belles
Moi qui ne crains pas les peines cruelles
Je ne vivrai pas sans souffrir un jour.
Quand vous en serez au temps des cerises
Vous aurez aussi des chagrins d'amour.

J'aimerai toujours le temps des cerises
C'est de ce temps là que je garde au cœur
Une plaie ouverte
Et dame Fortune en m'étant offerte
Ne saura jamais calmer ma douleur.
J'aimerai toujours le temps des cerises
Et le souvenir que je garde au cœur
 
 


Le Déserteur

 Son

 Paroles

Le Déserteur
 
Monsieur le président
Je vous fais une lettre
Que vous lirez peut-être
Si vous avez le temps.

Je viens de recevoir
Mes papiers militaires
Pour partir à la guerre
Avant mercredi soir.

Monsieur le président
Je ne veux pas la faire
Je ne suis pas sur terre
Pour tuer des pauvres gens.

C'est pas pour vous fâcher
Il faut que je vous dise
Ma décision est prise
Je m'en vais déserter.

Depuis que je suis né
J'ai vu mourir mon père
J'ai vu partir mes frères
Et pleurer mes enfants.

Ma mère a tant souffert
Qu'elle est dedans sa tombe
Et se moque des bombes
Et se moque des vers.

Quand j'étais prisonnier
On m'a volé ma femme
On m'a volé mon âme
Et tout mon cher passé.

Demains de bon matin
Je fermerai ma porte
Au nez des années mortes
J'irai sur les chemins.

Je mendierai ma vie
Sur les routes de France
De Bretagne en Provence
Et je dirai aux gens :

Refusez d'obéir
Refusez de la faire
N'allez pas à la guerre
Refusez de partir.

S'il faut donner son sang
Allez donner le vôtre
Vous êtes bon apôtre
Monsieur le président.

Si vous me poursuivez
Prévenez vos gendarmes
Que je n'aurai pas d'arme
Et qu'ils pourront tirer.


Le Chant des Marais

 Son

 Paroles

Le Chant des Marais


Loin vers l’infini s’étendent
Des grands prés marécageux.
Pas un seul oiseau ne chante
Sur les arbres secs et creux.
Refrain
Ô, terre de détresse
Où nous devons sans cesse
Piocher (bis)
Dans ce camp morne et sauvage
Entouré de murs de fer
Il nous semble vivre en cage
Au milieu d’un grand désert

Bruit des pas et bruit des armes,
Sentinelles jours et nuits,
Et du sang, des cris, des larmes,
La mort pour celui qui fuit.

Mais un jour dans notre vie,
Le printemps refleurira.
Liberté, liberté chérie
Je dirai « tu es à moi ».
 
Refrain
Ô, terre d'allégresse
Où nous pourrons sans cesse
Aimer (bis)
 
 
 
 


La Varsovienne

 Son

 Paroles

La Varsovienne
 
Notre ennemi nous attaque en rafales,
Son joug cruel nous opprime odieusement.
Nous sommes entrés dans la lutte finale,
Qui sait encore quel sort nous attend ?
Mais nous prendrons en nos mains prolétaires,
Le drapeau rouge de tous les travailleurs,
Nous lutterons pour la cause ouvrière,
La liberté et le monde meilleur.

Refrain:
Frères en route, tous à la lutte !
Marche hardiment ouvrier, en avant ! (bis)

Le travailleur meurt toujours de famine,
Nous ne pouvons plus nous taire mes amis,
Ni retenir notre haine en sourdine,
Ni avoir peur d'échafauds ennemis.
Ceux qui sont morts en honneur, avec gloire,
En combattant pour le monde ouvrier,
Ne périrons pas dans notre mémoire,
Et ne serons nullement oubliés !

Nous haïssons les tyrans et les trônes,
Pour délivrer notre peuple martyr,
Nous détruirons leurs palais et couronnes,
N'en laisserons plus aucun souvenir.

Notre vengeance sera impitoyable
Aux parasites du travail humain,
Car tous leurs crimes sont impardonnables,
Et notre jour de revanche est prochain

Animation Flash

Accueil - La CGTM - Travail - Société - Nos syndicats - Juridique - Se syndiquer - CGTM WEB-TV - International - Contact - Photos - Culture -
© CGT MARTINIQUE