Login   
Société 
Emploi
Education
Chiffres utiles
Conjoncture locale
Santé
Transports
Jeunes
Questions d'actualité
Société

Conjoncture locale



Égalité professionnelle entre les femmes et les hommes: un salaire égal pour un travail de valeur égale

Ø  LES ECARTS DE REMUNERATION ENTRE FEMMES ET HOMMES PERDURENT
Selon l’INSEE, les femmes gagnent en Martinique environ 19% de moins que les hommes. En France c’est une moyenne de 26 % dans le secteur privé et de 19,2 % dans la Fonction publique. On peut penser que l’écart de rémunération entre les femmes et les hommes est moindre en Martinique, dans les faits, car il est moindre quand l’ensemble des rémunérations est bas.
Concernant la retraite, l’addition est salée : on constate que les femmes perçoivent 40% de moins que les hommes au regard de leurs droits directs (salaires).
Ces écarts inadmissibles de rémunérations et de pensions s’expliquent par différents facteurs défavorables aux femmes : temps partiel, emplois précaires, orientation professionnelle, maternité, charges familiales, congé parental, déroulement de carrière inférieur, mais surtout une moindre valorisation des métiers à prédominance féminine.  Lire la suite dans le tract

A travail égal salaire égal


L’IFRTM présente son le bilan du dialogue social en Martinique

Le Président l'Institut du Travail de Martinique (IFRTM ) Éric Nouvel (CGPME) et le . Vice- Président Jean-Joël Lamain (CGTM), ont présenté en conférence de presse le résultat d’une étude intitulée : "la structuration du dialogue social en Martinique".
Ce document est le résultat d’une des actions l'IFRTM mise récemment en place par des organisations syndicales ouvrières et patronales.
 
Ce document bilan, comportant de nombreux chiffres sur l’état des relations sociales, a également le mérite de présenter la position des organisations patronales ouvrières, sur leurs appréciations et leur interprétation de la réalité du dialogue social en Martinique.
 
Rappelle de la position de la CGTM

26-05-2014

Position sur le DS en Martinique


Le chômage en hausse de 5,1% sur un an.

Alors qu’il y a peu, l’Insee annonçait une « amélioration poussive et mesurée de l’emploi salarié », aujourd’hui virement de bord toute, car les « maquillages » multiples et variés n’ont pas pu masquer la dure réalité d’un chômage permanent.
La vérité est qu’il y a une augmentation du taux de chômage qui a atteint 5,1% sur un an. C’est ainsi que la Martinique compte aujourd’hui, selon le chiffre officiel, 53 578 demandeurs d'emploi (catégories A, B et C) fin janvier 2014, dixit les derniers chiffres publiés par la DIECCTE et le Pôle Emploi.
Triste constat que de voir années après années, gouvernements et administrations ministérielles s’acharnés à trouver des méthodes pour réduire artificiellement le nombre de salariés comptabilisés au chômage. Et indépendamment de ces méthodes comptables, il y a eu une pression croissante aux radiations des listes de chômeurs. Donc, un taux de chômage avoué de 5,1%, cela signifie que le nombre de chômeurs a monté considérablement.
Ce chiffre symbolique rappelle que face à la crise, il n’y a qu’une alternative : laisser les capitalistes nous appauvrir sans limite, ou bien les faire payer, eux, leur propre crise !

février 2014



Bilan 2011: Quand on parle de fraude aux finances publiques à qui pensez-vous ?

Les CODAF, Comités opérationnels départementaux anti-fraude, ont délivré leur bilan d’ensemble de la lutte contre la fraude aux finances publiques, relatif à l’année 2011. Ce bilan reflète l’état des actions menées par les différents acteurs qui en assurent la responsabilité.
Est-il surprenant d’observer que la catégorie de fraudeur qui se trouve en tête du hit-parade, n’est pas celle à qui l’on pensait ?
Il est vrai que les médias nous ont tellement rabattus les oreilles, quant à la fraude des étrangers, Haïtiens, Saint-Luciens ou autres aux assurances sociales (entendez par là, les allocations familiales et les arrêts maladie) que l’on se trouve estébécoué d’une toute autre réalité.
En effet, le rapport indique que l'année 2011 a marqué une progression très importante des niveaux de fraude détectée, et ce, tous organismes et services confondus. Que les montants de la fraude détectée au cours de l'année 2011 sont en augmentation de près de 16 % pour un total de 3,864 milliards d'euros contre 3,333 en 2010.
Et c’est la phrase qu’il faut retenir, la plus grande part provient de la fraude fiscale détectée par la DGFIP à 2,989 milliards d'euros, soit une augmentation de 20 % sur un an. CQFD.

TéléchargerBilan 2011 de la fraude


SMIC : 0,6 % un coup de pouce insignifiant !

Le gouvernement vient d’annoncer une hausse du SMIC de 2 %, le portant à 1 425,67 euros brut mensuel, dont 1,4 % au titre d’une anticipation de la prise en compte de l’inflation normalement prévue pour janvier prochain.
Le coup de pouce réel n’est donc que de 0,6 %.
Cette augmentation est largement insuffisante et ne répond nullement aux attentes sociales fortes exprimées par les travailleurs en 2009 quant aux conséquences du coût de la vie en Martinique.
Aujourd’hui le SMIC est une misère car il dépasse légèrement les 1 100 euros net par mois, soit 150 euros au-dessus du seuil de pauvreté. Alors il faut donc sans tarder, ouvrir des négociations dans les branches professionnelles afin de rétablir les salaires et permettre l’amélioration des conditions de vie des travailleurs.
07-07-2012



Rapport annuel 2011 de l’IEDOM Martinique

Le rattrapage économique amorcé en 2010 s’est poursuivi en 2011 e Martinique, à un rythme cependant modeste et insuffisant pour permettre d’inverser la courbe du chômage qui se situe à des niveaux préoccupants...Lire la suite dans le document ci-dessous

Rapport annuel IEDOM


Rapport annuel 2013 de l’IEDOM Martinique

Rapport annuel l’IEDOM 20013


Note express du mois de juillet 2011

Ce document de l'IEDOM est un panorama de la Martinique en 2010 : ses caractéristiques structurelles, des indicateurs démographiques,  un panorama de l'économie....Lire la suite dans le document ci-dessous

Panorama martinique 2010


PANIER FRANCE-ANTILLES décembre 2014

TéléchargerDocument 1
Taille : 2716 ko - Dernières modifications : 29/03/2015
TéléchargerDocument 2
Taille : 5938 ko - Dernières modifications : 29/03/2015
 
 


PANIER FRANCE-ANTILLES Sévère retour à la normale! (Lu dans France-Antilles)

C'était trop beau pour être durable : en décembre 2010, la différence entre notre panier de 45 produits Martinique et celui, identique, de l'Hexagone n'était plus « que » de 24%. Aujourd'hui, la fête aux prix « bas » est finie.
L'« effet Leclerc » , comme nous l'avions nommé en décembre 2010, n'aura pas duré longtemps. Après une baisse des prix conséquente entre octobre et décembre, doublée d'une augmentation de ces mêmes prix dans l'Hexagone, nous retrouvons notre routine de ces deux dernières années. Depuis février 2009, la différence de prix oscille entre 31% et 39% et ce ne sera pas cette fois-ci que l'on en sortira. Février 2011 est pourtant le mois anniversaire de la mobilisation!

Panier France-Antilles 2010


La vérité sur les augmentations des prix des carburants


Cliquez pour agrandir

Les prix des carburants augmentent régulièrement chaque mois et le litre de sans plomb coute aujourd’hui 1,43€. La CGTM-Produits Pétroliers dévoile ce qui se cache derrière ces augmentations successives.
Ecoutons les explications de Gabriel JEAN-MARIE en page CGTM WEB-TV

04-02-2011



L’enquête emploi en Martinique deuxième trimestre 2010

Au deuxième trimestre 2010, le taux de chômage en Martinique s’élève à 21,0%, stable par rapport à 2009. Le taux de chômage des jeunes continue à augmenter ; à 48,0 %, il est de dix points supérieur à celui de 2007. Les emplois créés entre 2009 et 2010 sont...Lire la suite dans le document ci-dessous

Enquête emploi Martinique


La CGTM PP dénonce les augmentations intervenues depuis le 11 janvier 2011.

Une nouvelle fois, tous les consommateurs de «carburants ou combustibles» sont appelés à mettre un peu plus la main à la poche pour payer le produit à partir du 11 janvier 2011 : plus 8 centimes sur le super à 1,39 euro, plus 6 centimes sur le GO à 1,14 euro.

Pour faire passer la pilule, et comme pour les précédentes hausses, la justification est toujours la même : l’augmentation du prix du baril de pétrole et le renforcement du dollar par rapport à l’euro. Et la référence à l’Observatoire des Prix « nouvelle formule » est mise en avant comme preuve de « transparence ». Vous avez dit « transparence » ?
Lire la suite dans le document ci-dessous

Déclaration de LA CGTM-Produits Pétrolier
Déclaration CGTM-Hydrocarbures


PROJET DE LOI portant création de la collectivité unique de Martinique

Retrouvez ci-dessous les document relatifs au projet de loi portant création de la collectivité unique de Martinique sousmis à l'avis des collectivités actuelles.

Projet de loi 2009
Etude impact du projet de loi


Observatoire du surendettement dans les DOM
Statistiques du 4eme trimestre 2009

Le nombre de dossiers de surendettement déposés dans les DOM a progressé en 2009 de 17 % sur un an, suivant la même tendance que celle observée en métropole (+ 15 %). Cette croissance est toutefois très hétérogène selon les géographies. La Réunion enregistre la plus forte croissance (+ 51 %) alors que les autres départements connaissent une stabilité (Martinique : + 1 %) ou une baisse (Guadeloupe : - 5 % : Guyane : - 24 %).
Sur un an, les prix des produits de grande consommation dans les supermarchés sont stables. En avril 2009, leur variation annuelle s’élevait à +1,6 %.
Les prix des produits alimentaires (hors produits frais) sont en légère augmentation
En avril 2010, les prix des produits alimentaires (hors produits frais) sont en légère augmentation dans la grande distribution (+0,1 %), après une baisse de 0,2 % en mars.
Sur un an, ces prix ont reculé de 0,1 % en avril 2010. Leur hausse annuelle s’établissait à +0,7 % en avril 2009.
En avril 2010, les prix des viandes s’accroissent de 0,4 % (+0,1 % sur un an), après une baisse de 0,3 % au mois de mars. En avril 2009, l’augmentation sur un an était de +1,2 %.
Les prix des boissons augmentent légèrement (+0,1 %), en raison notamment de fins de promotions sur les eaux minérales et de source. Sur un an, ils s’accroissent de 1,7 % (+1,8 % en avril 2009).
Les prix des autres produits alimentaires diminuent de 0,2 % en avril 2010, comme en mars. Cette baisse de prix reflète notamment les nouvelles diminutions des prix des produits laitiers et des huiles et graisses.

Surendettement


CONTRAT DE PROJETS
ETAT – REGION – DEPARTEMENT
MARTINIQUE
2007 – 2013

Contrat de projets


INSEE: Tableaux Économiques Régionaux Martinique 2013

TéléchargerBilan économique 2013
Taille : 1727 ko - Dernières modifications : 29/03/2015
 


INSEE: Tableaux Économiques Régionaux Martinique 2009-2010

TER MARTINIQUE 2009-2010

Les différents chapitres

·                                 Sommaire
·                                 00. L'essentiel sur les DOM
·                                 01. Espace régional
·                                 02. Environnement
·                                 03. Population
·                                 04. Conditions de vie
·                                 05. Logement
·                                 06. Enseignement - Formation
·                                 07. Santé
·                                 08. Justice - Délinquance
·                                 09. Emploi
·                                 10. Revenus
·                                 11. Économie
·                                 12. Commerce extérieur
·                                 13. Finances publiques
·                                 14. Établissements et entreprises
·                                 15. Agriculture - Forêt - Pêche
·                                 16. Énergie
·                                 17. Industrie
·                                 18. Tertiaire
·                                 19. Transport
·                                 20. Tourisme
 


Accueil - La CGTM - Travail - Société - Nos syndicats - Juridique - Se syndiquer - CGTM WEB-TV - International - Contact - Photos - Culture -
© CGT MARTINIQUE