Login   
Nos syndicats 
Agriculture
AFPA
Transport Aérien
Animateurs sociaux
Cabinets médicaux
CFTU
Commerce (CSECAM)
CTM
BTP
Dockers
Employés de pharmacie
Finances Publiques
Municipaux
Missions locales
Martinique première
Métallurgie
ONF
Pompiers
Produits pétroliers
PROTECTION SOCIALE
PTT (France-télécom et la poste)
RSI
La Santé
SEM-CGTM: Syndicat de l'électricité de la Martinique
SEEMD-Didier
Education SMPE-CGTM
Usine du GALION
Usine de valorisation des déchets
Nos syndicats

SEM-CGTM: Syndicat de l'électricité de la Martinique



Elections à la CMCAS : un vote de confiance pour la CGTM

Du 16 au 22 novembre ont eu lieu les élections à la Caisse Mutuelle Complémentaire et d'Action Sociale (CMCAS) des salariés d’EDF. C’est sans nul doute l’élection majeure à EDF puisque le corps électoral unique est composé de l’ensemble des agents IEG, bénéficiaires des activités sociales.
La CGTM, sur les 763 suffrages exprimés, obtient 572voix soit 74.24% des suffrages et confirme sa place de 1ère d’organisation syndicale à EDF Martinique devant la CFDT 11%, CFE-CGC 7% et FO 6%.
Ce résultat est sans appel puisque le score réalisé par la CGTM, c’est plus de 60 points de plus sur la seconde organisation syndicale (CFDT) et plus de 50 points quant au score global réalisé par l’ensemble des organisations CFDT, CGC et FO.
Ces chiffres, bien entendu, confortent le leadership de la CGTM à EDF Martinique, et conforte surtout l’appréciation des salariés dans le rôle qu’elle joue avec ses administrateurs au quotidien pour apporter aux bénéficiaires, des activités sociales de qualité et de proximité malgré toutes les difficultés rencontrées dans les Industries Electriques et Gazières.
Cela démontre également l’attachement des électriciens de Martinique à leur statut et à l’organisation syndicale CGTM qui le défend en permanence et qui  lutte pour son amélioration.
Forte du résultat de ce scrutin, CSEM CGTM et ses élus vont poursuivre les luttes en cours pour que les activités sociales répondent au mieux des besoins des bénéficiaires.
Parce qu’ils lui ont apporté leurs suffrages pour un vote massif, clair et définitif, la CSEM CGTM salue les électeurs pour leur clairvoyance, et d’ores et déjà, les appellent à rester mobiliser pour les rendez-vous à venir.
 

10-12-2017



La mobilisation s'active à EDF

On parle de rentrée sociale mais en fait cela n’existe pas dans le monde du travail puisque nous somme confronté toute l’année aux attaques des patrons avec l’appui de l’Etat et nous répondons à ces attaques.
Mais, c’est souvent que c’est la période dite des vacances que choisi le gouvernement pour fait passer des lois ou mesures dictées par les patrons et qui sont bien entendues contraire à l’intérêt des travailleurs.
Pour preuve les Directions des différentes branches du groupe EDF sentant venir l’élection au présidentielle d’un candidat ultra libérale avait dans les réunions paritaires commencé à montrer leurs vrais visages.
Leurs comportements étaient devenus arrogant avec des menaces claires sur le statut des agents et la volonté de faire dans l’entreprise des embauches d’agent hors statut.
Face a cette situation la CGT et les autres Fédérations de l’Energie ont lancé un appel à mobilisation, cette initiative a été relayer en Martinique par la CSEM/CGTM.
Et il a fallu cette menace de mobilisation des travailleurs pour que le Gouvernement, qui ne voulait pas de vague, renonce à ses intentions.
Il a demandé à la Direction d’EDF de se calmer et a envoyé un courrier aux Fédérations affirmant qu’aucune directive de cette nature n’avait été demandée à la Direction d’EDF.
Mais nous ne sommes pas dupe nous savons qu’en réalité les Directions avec la complicité du Gouvernement ont en ligne de mire le statut des IEG, en même temps qu’il met en œuvre sa politique de casse du Code du travail..
La CGTM, en lien avec la CGT, appelle à une première mobilisation le mardi 12 septembre 2017 et à EDF, le Bureau et une délégation de la CE de la CSEM/CGTM, qui entend participer massivement à ce mouvement, est passé sur tous les sites pour mobiliser le Personnel.
Des tracts  de la CGTM, de la CGT, de la CSEM/CGTM ont été distribués et des réunions de sections ont été organisées avec comme point de mire la plus large participation des travailleurs au mouvement du 12.
La CSEM/CGTM appelle donc tous ses mandants ainsi que l’ensemble du personnel dès 8h à un grand rassemblement avec prise de parole sur le site des Cascades avant de rejoindre la maison des syndicats pour participer à la manifestation de rue organisée par la CGTM.
...



A propos des dernières mobilisations à EDF


Cliquez pour agrandir

Ralph MOUILOU secrétaire général du syndicat CGTM de l'électricité nous présente l’état des récentes  mobilisations  des travailleurs de l'électicité pour protester contre le gel du salaire national de base et la baisse du niveau de rémunération, ainsi que les actions à venir…

Regarder la vidéo ici



Les salariés d'EDF se sont mobilisés le 17 janvier 2017

Le mardi 17 janvier 2017 la CSEM/CGTM à appeler les agents du Centre EDF de la Martinique à une journée de mobilisation.
Mobilisation pour combattre une nouvelle attaque frontale des employeurs de la Branche des IEG dont EDF fait partie.
En effet les employeurs de la Branche envisagent de réduire le financement des Activités Sociale de 22% et les moyens bénévoles mis à disposition de 20%.
Ce qui entraine un plan social avec suppression de 450 emplois direct et la vente du patrimoine sociale des IEG.
Ces mesure n’on qu’un but augmenté la part versé aux Actionnaires, pour rappel ils ont touchés 6,3 millions € en 2016.
Cette attaque mené eau niveau national à des conséquences sur la CMCAS de la Martinique.
Cette mobilisation s’est traduite par des arrêts de travail et piquet de grève sur les sites.
Des prises de parole ont été faites pour expliquer les raisons de la grève.
 
 
 21-01-2016



EDF: 17 janvier un premier temps fort de mobilisation

Le 6 décembre dernier, les employeurs ont annoncé vouloir conclure les négociations « Activités sociales » par des propositions inacceptables.
Après des mois de discussions entre employeurs et fédérations syndicales, et deux séances de négociations en commission paritaire, les employeurs ont annoncé la fin des négociations avec des propositions mettant gravement en danger vos activités sociales...Lire la suite dans le tract ci-dessous

Tract EDF CGT


Les agents d'EDF se sont mobilisés contre la loi travail

C’est le jeudi 2 juin que les travailleurs d’EDF autour avec la CGTM Energie à mis en œuvre son action de mobilisation réclamant dans le concert de contestation l’abandon du projet de loi El Khomri.
C’est l’ensemble des travailleurs d'EDF Martinique qui ont répondu à l’appel et ont déclenché un mouvement de grève ce jeudi matin se postant devant des toutes les agences et les centrales de la société.
L’appel a été très largement suivi car les travailleurs d’EDF sont conscients du danger que ce texte fait peser sur le droit des travailleurs.
Bien entendu, la direction d'EDF Martinique est allée par sa fanfaronnade en indiquant  qu’elle mettait tout en œuvre pour garantir le fonctionnement des services. Mais c’était parler pour ne rien dire car, les accueils physiques, téléphoniques, les agences ainsi que les centrales étaient bien mobilisés et avaient suivi le mot d’ordre du syndicat, et s’il n’y a pas eu de coupures c’est tout simplement parce que les grévistes ne l’avaient pas décidé.

10-06-2016



Succès du 11è Congrès du syndicat CGTM de l’EDF.

Le 11è Congrès du Syndicat de l’Electricité de la Martinique affilié à la CGTM, s’est tenue du 10 au 11 mars au Centre de vacances Plein-Sud de Sainte-Luce.
Ce Congrès qui a réunie près d’une centaine de délégués venue des Centres d’exploitation, des usines et des bureaux commerciaux a été un franc succès, tant par la qualité des rapports présentés par la direction du syndicat que par le sérieux des interventions des délégués.
Ce Congrès fut également l’occasion de regrouper la famille CGT de l’énergie. En effet des délégations représentaient la Guyane, la Guadeloupe ainsi que la puissante Fédération Nationale Mines Energie (FNME) représenté par Jean-Luc Silvain, délégué syndical central EDF SA. Ils ont tous rehaussé par leur présence et leurs interventions ce rassemblement de travailleurs
Les nombreux débats ont porté sur les questions :
1/d’harmonisation des emplois ;
2/d’application du statut national aux entreprises de la branche sur le territoire;
3/de défense du système de retraite ;
4/d’amélioration des conditions de travail
5/de vigilance sur la déclinaison sur le territoire Martinique de la loi de transition énergétique.
Le Congrès a condamné la politique d’attaques en vague contre le monde du travail, expliquant que si la gauche au pouvoir s’acharnait à saccager ainsi le Code du travail, c’était fait pour céder aux injonctions du patronat.
Ainsi, le Congrès a appelé à la mobilisation des délégués présents pour agir, une fois sur les lieux de travail, afin que le mouvement de grève du 31 mars prochain soit un succès pour les travailleurs.

18-03-2016



Des menaces sur l’emploi à EDF, la CSEM-CGTM appelle à la vigilance !

Le vendredi 29 janvier 2016 s’est tenue sur le site du vétiver la présentation des vœux 2016 de la CSEM/CGTM à ses adhérents et sympathisants, pour l’occasion c’était également  de la tenue de l’AG des agents retraités.
L’AG s’est déroulée avec environ une cinquantaine de présents, il s’agissait pour le syndicat des actifs de faire un état des lieux les Camarades retraités de leur côté, ont fait le point sur leur cahier de revendication et ont échangé avec les participants à l’AG.
Durant les débats la question du prochain congrès de la CSEM a été traitée, des informations ont été communiquées sur ce prochain Congrès qui est prévu, selon les statuts, les jeudi 10 et vendredi 11 mars 2016.
Pour préparer l’évènement, des AG seront tenues sur tous les sites, ceci, afin de débattre des rapports présentés par le CE de la CSEM et ce Congrès sera également l’occasion d’élire les délégués du syndicat au prochain Congrès Confédéral.
Le secrétaire générale dans son discours de présentation des vœux a déroulé l’actualité sociale à EDF et a passé en revue, les questions qui interpelleront l’activité du syndicat dans les prochains mois :
-          La loi sur la transition énergétique qui impose un quota de production d’énergie dit propre, au national EDF prétexte de cette loi pour envisager la fermeture de deux sites de production. A ce propos, en Martinique des démarches seront engagées auprès de la CTM sur les aménagements qui s’imposent.
-          Du fait de la sortie d’EDF du CAC 40, il y a lieu d’avoir un état de la situation financière d’EDF, pour son compte, le CCE a voté un droit d’alerte sur la question. Il est clair qu’aujourd’hui, EDF est une entreprise qui fait du chiffre, mais le gouvernement et les actionnaires se servent goulument dans la caisse.
-          Autre menace qui vise les travailleurs, pour rassurer les actionnaires, EDF à annoncer un plan de suppression de 3500 à 4000 emplois. Cette décision est certainement en lien avec la récente décision du Gouvernement qui souhaite imposer à EDF le rachat du Groupe AREVA qui est en difficulté, il y a lieu de s’interroger.
En conclusion de l’AG, le secrétaire général a appelé tous les travailleurs présents à être vigilants et à se tenir prêt à la bataille pour la préservation des acquis et le maintien des emplois pour qu’EDF continu à répondre à sa mission de service public pour les besoins de tous.

 05-02-2016



EDF : les négociations ont abouti avant le déclenchement de la grève prévue le 9 mars !

Les agents affiliés à la Chambre Syndicale CGTM de l’Electricité de Martinique (CSEM), obtiennent: la création de 10 postes, la mise en place d’un programme pluriannuel de rencontres pour régler les problèmes récurrents de conditions de travail, l’assurance de la direction nationale de l’EDF d’un règlement  favorable pour un de leur collègue en Guyane….
Ecoutons les explications de Ralph Mouilou , membre du Bureau du syndicat en page CGTM WEB-TV



Élections professionnelles : la CGTM confirme ses positions à EDF-Martinique.

Les procès-verbaux des résultats complets des Elections professionnelles du CE ont rendu leur verdict, ainsi cette année encore, tous les sièges du CE sont attribués à la CSEM (Chambre Syndicale de l’Electricité de Martinique)-CGT.
 
Pour le CE Titulaires, sur 478 suffrages exprimés : CSEM-CGT = 338 voix, soit 70.7%, CFDT = 74 voix, soit 15.5%, FO = 52 voix, soit 10.9%, CFE-CGC-UNSA = 13 voix, soit 2.7%, UNSA = 1 voix, soit 0.2%.
 
Il y a lieu de souligner le fort taux concernant la participation à ces élections tous collèges confondus, car il a été enregistré un taux des suffrages exprimés de 85.1%.
 
Et pour ce qui est de la représentativité syndicale dans l’entreprise, seules les organisations : CSEM-CGT; CFDT; et FO ont atteint le seuil de 10% des suffrages nécessaires pour être représentatives dans l’entreprise. D’ailleurs, avec ses 70,7% des suffrages, la CSEM reste de loin la première organisation syndicale à EDF Martinique.
 
Ce résultat a une autre signification, et pas des moindres, car elle traduit également l’adhésion très forte des salariés à la politique que mène le syndicat. C’est le fruit du syndicalisme de proximité que mène la CSEM et qui correspond parfaitement à ce que les salariés attendent du syndicat.
En clair, c’est le soutien à un syndicat qui joue un rôle décisif dans la gestion des carrières des agents, notamment, la rémunération, l’avancement, et la formation.
 



Décès de notre camarade Pierre Ponsar.

Pierre Ponsar vient de nous quitter ce Lundi 2 Septembre il avait 79 ans. Pierre était un militant retraité d’EDF qui assumait malgré son âge de nombreuses responsabilités. Il était membre actif du bureau du syndicat CSEM CGTM mais également diligent dans notre Union Confédérale des Retraités CGTM.
C’était un valeureux camarade, qui a participé sur le front à toutes les luttes pour faire avancer les idées du syndicalisme militant mais aussi le statut social des salariés de l’entreprise. A ce rythme là, il a agit aux cotés de ses camarades pendant près de 40 ans
Et c’est bien parce que Pierre était un camarade très attachant et soucieux des autres, qu’il restera pour nous à la CGTM, un exemple et une grande figure de notre syndicalisme.
Aussi, aux camarades qui l’ont connu ainsi qu’à sa famille, la CGTM adresse ses plus sincères condoléances.
Bye Bye PIERROT.



Electricité: Préavis de grève du syndicat CSEM-CGTM avec date d'effet du 30 juin 2014

Depuis un certain nombre d'années il existe un climat d'insécurité à EDF-MARTINIQUE, non lié à l'activité technique des agents, mais à la politique managériale mise en place sur le site qui ne répond plus au service public qui lui est confié par l'état...Lire la suite dans les doc ci-dessous

communiqué de presse
Document
Document


Le CSEM CGTM de l’électricité dépose un préavis de grève illimité.

D’évidence, la colère gronde dans de nombreux secteurs en Martinique. Hier la CAF, l’Hépad de Terreville, la Caisse des Ecoles de Fort de France, l’entreprise Multigros, les Transports Boniface, aujourd’hui, voilà qu’à son tour, à EDF Martinique, la Chambre Syndicale de l’Energie CGTM dépose un préavis de grève.
Les travailleurs du service public de l’électricité, après avoir tenu leur assemblée générale, ont décidé avec fermeté d’entrer en grève dès le mardi 13 mai si d’aventure la direction d’EDF restait sourde à leurs revendications.
Il s’agit pour eux d’obtenir des améliorations de leurs conditions de travail. Cela passe par l'embauche de personnel statutaire par EDF. Selon les calculs de CSEM CGTM les besoins en personnel seraient de 102 employés, car toutes ces dernières années, ont vu diminuer les effectifs statutaires qui sont passés en 6 ans de 646 salariés à 555, soit un déficit de 91 ouvriers et employés. Par contre dans le même temps EDF embauche du personnel en situation précaire et sans aucun statut.
Le syndicat rappelle qu’EDF a une obligation de maintenir un service public de qualité, ce qui n’est pas le cas actuellement. La coupe est vraiment pleine, car les accidents se multiplient et ce climat délétère joue comme un accélérateur qui précipite l’exigence des salariés. Ainsi, le sentiment de colère grimpe, et est bien perceptible lors des assemblées du personnel.
Alorsla direction qui faisait la sourde oreille sur les revendications des agents concernant les conditions de travail, commence à se déciller les yeux, et ce depuis le dépôt du préavis de grève, puisqu’elle a, dès lors, prit l’initiative de lancer les séances de négociation.
Ainsi après ses rodomontades dans le journal local, la voilà la directrice, qui fait le dos rond, mais il y fort à penser qu’elle ne s’en sortira vraiment, pas par des contorsions, mais en rendant justice aux salariés autrement dit en exécutant sérieusement les demandes du cahier de revendications.

Préavis de grève


Reprise du travail à EDF

Ce matin s’est tenu une AG du personnel avec comme ordre du jour le point sur la grève en cours. Il y avait environ 45 grévistes présents à ce rassemblement.
Lors de sa prise de parole, le secrétaire général du syndicat à fait le point sur les dernières actions et réunions tenus dans le cadre de la grève. Mais la conclusion de son intervention a essentiellement portée sur le fait non discutable que le mouvement était en perte de vitesse et qu’il fallait aujourd’hui tirer les conclusions de cette situation.
Le secrétaire général poursuivit, en informant par ailleurs, que la Centrale CFDT ayant porté la revendication devant la justice, que la CGTM envisageait à son tour de saisir également afin d’y apporter sa vision du dossier et ceci même s’il ne fallait pas trop se faire d’illusion sur une issue judiciaire favorable.
D’ailleurs les autres syndicats CGT des DOM semblent eux aussi, s’orienter dans la même direction et envisage donc de mener cette action.
Un débat s’en suivit et les travailleurs présents à l’assemblée générale, ont tenu à donner leurs sentiments sur le déroulement du conflit. Il en ressort que ceux qui ont participé au mouvement n’ont pas le sentiment amer d’avoir perdu le combat, même s’il garde le fâcheux sentiment de n’avoir pas tout fait pour rallier et convaincre les non grévistes.
En conclusion l’assemblée générale a donc suivi la proposition du secrétaire général du syndicat de suspendre le mouvement de grève et c’est sur cette décision votée à la majorité des salariés présents que l’assemblée générale a été levée.



EDF : échec des négociations avec la direction nationale

Les négociations entamées la semaine dernière avec la direction nationale d’EDF à la Défense n’ont abouti à aucun accord sur le principal point de revendication. En Guadeloupe comme en Martinique et à la Réunion les travailleurs de l'éléctricité maintiennent la pression par différentes actions. Ecoutons les propos de José DAVIDAS dans le document ci-dessous



Une ouverture significative de la direction d’EDF.

Le mouvement de grève à EDF vient de connaitre un tournant, et même si pour l’instant aucune avancée significative n’est réalisée, il semble bien que la direction d’EDF se soit décidée à accepter l’ouverture de nouvelles négociations avec les syndicats des DOM et la Fédération de l’Energie CGT.
Visiblement face aux revendications des grévistes, la direction d’EDF a donc décidé de ne plus faire la sourde oreille et de négocier dès cette semaine qui s’ouvre.
Ce résultat positif est sans doute du à l’action conjuguée de la grève des Syndicats CGT des DOM (Guadeloupe, Réunion Martinique), mais également à l’intervention des hommes politiques de la Guadeloupe et de la Fédération de l’Energie CGT.
Le récent mouvement d’ensemble mené par les Syndicats CGT des DOM a permit de renforcer la mobilisation et la détermination des grévistes et a du même coup donné un message à la direction d’EDF. Car il est évident que l’objectif était de montrer que des actions fortes pouvaient encore être envisagées dans les trois DOM en même temps.
Cela a provoqué des désagréments certes dans les Centrales des iles, mais au vu de l’évolution de la situation, on peut également dire que l’action a également permis d’infléchir la fermeté de la direction d’EDF qui restait emmurée dans son toupet, persuadée qu’elle tenait là une occasion unique de faire plier des syndicats combatifs.
C’est donc de bon augure que la direction d’EDF accepte aujourd’hui de reprendre de bon gré le chemin de la table ronde.
Il reste, que si les grévistes qui viennent de rappeler qu’ils ont encore des ressources et qu’ils entendent en faire usage, aux dirigeants d’EDF, qui en sont avertis de quitter leur posture arrogante et d’aboutir enfin à une solution acceptable par les travailleurs des trois îles.
 

Lettre de soutien d'Eric JALTON


La grève se poursuit à EDF

Mercredi 18 mai les responsables du syndicat CGTM et le personnel gréviste en assemblée générale ont fait le point sur la situation quant à la rencontre de l’intersyndicale des DOM qui s’est tenue en Guadeloupe. Ensuite le personnel s’est prononcé, comme en Guadeloupe, pour la poursuite du mouvement grève.
Les responsables du syndicat entendent mettre à profit les jours qui viennent afin de remobiliser le personnel pour des actions fortes seront menées en Martinique et en Guadeloupe. Ce nouveau « coup de collier » est destiné à faire aboutir la revendication des grévistes.



EDF une grève qui dure

Depuis déjà de nombreux jours des travailleurs d’EDF Martinique sont en grève, mais leur détermination reste intact pour obtenir la satisfaction à leurs revendications, faisons le point de la semaine écoulée, pour cela écoutons les explications de José DAVIDAS.



La mobilisation continue à EDF

Vendredi matin, les travailleurs d’EDF en grève ont tenu une Assemblée générale pour faire le point sur leur mouvement de grève.
Plusieurs dizaines de grévistes ont répondu présents à l’appel du syndicat. Les responsables du mouvement ont fait un rappel sur la réunion de la semaine précédente qui s’est tenue à Paris entre les délégations des DOM et la direction national.
Mais la conclusion de son intervention, c’est qu’aucune réponse n’a été portée à revendication des grévistes.
La direction d’EDF joue au chat et à la souris en mettant l’accent, surtout sur des mesures d’accompagnement qui n’ont rien à voir avec la revendication initiale que présentent les organisations syndicales des DOM, solidaires dans la lutte.
D’autre part, il a été fait état de la stratégie de la direction d’EDF qui, par des manœuvres judiciaires qu’elle met en scène dans les différents DOM, cherche par ce biais à pourrir le mouvement en faisant trainer les choses.
Face à cette situation, la direction du mouvement a proposé la poursuite de la grève, ce que tous les travailleurs présents ont voté, car ils sont plus que jamais déterminés à poursuivre la mobilisation pour qu’aboutissent leur unique revendication.



Où en est la mobilisation de travailleurs de l’électricité dans les DOM ?

La direction nationale d’EDF après bien des tergiversations a accepté de s’assoir à la table de négociation,  des représentants du SEM-CGTM ( Syndicat de l'électricité de la Martinique)  au premier jour rapporte qu’EDF utilise tous les artifice pour ne pas discuter de la revendication principale à savoir l’application de l’accord qui octroie les 40% de vie chère….Ecoutons les explications de José DAVIDAS (Secrétaire du CHSCT) dans le document sonore ci-dessous.



EDF : A quel jeu joue la direction nationale de l'électricité?

Alors que la grève à EDF va entrer dans sa 4e semaine, alors que les grévistes évitent la pénalisation de la population, la direction nationale de l’électricité semble chercher le pourrissement du conflit, avec des atermoiements incessants.
Mardi, la direction nationale donne son accord pour entamer des négociations, jeudi elle recule et déclare accepter de discuter seulement  de revendications autres que la prime de vie chère.
Selon les camarades de la CGT-France, en liaison avec la direction nationale de l’électricité, vendredi  après-midi la direction accepte à nouveau de s’assoir à la table de négociation.
Si depuis quelques jours les grévistes se contentent d’un blocage des services techniques à Sainte-Thérèse, en  cas de pourrissement du mouvement les actions seront certainement autres…Ecoutons les explications de José DAVIDAS secrétaire du CHSCT en page CGTM WEB-TV
Les travailleurs d’EDF Martinique ont reçu le soutien de plusieurs Syndicat de notre confédération.

Communiqué de soutien des syndicats de la santé du CHU et de la CGTM-PP


Soutien des Ouvriers Dockers du Port de Fort de France aux grévistes d'EDF.

L’intersyndicale des Ouvriers Dockers du Port de Fort de France apporte son soutien ferme aux ouvriers grévistes de L’EDF afin qu’aboutissent leurs légitimes...Lire la suite du communiqué dans le doc.

Communiqué intersyndicale des Dockers


2 jours de mobilisation à EDF : le personnel demande le paiement de l'intégralité de la prime de vie chère, conformément au statut.

Les agents d’EDF réclament  le paiement de la prime de vie chère au même titre que les fonctionnaires des départements d’outre-mer conformément au statut. Ce statut a été conforté par un accord de fin de conflit en 1969 et par les engagements pris par la direction d’EDF après le mouvement social de février-mars 2009. La mobilisation simultanée sur 2 jours des agents d’EDF dans les départements de Martinique Guadeloupe, Guyane et réunion constitue un avertissement pour la direction avant des mobilisations de plus grande envergure…Ecoutons les explications du secrétaier général-adjoint Guillaume LEANDRE,  en page CGTM WEB-TV



Des coupures d’électricité tournantes pour éviter le blackout ?... les représentants du personnel tirent à nouveau la sonnette d’alarme sur les insuffisances de la production d’électricité en Martinique

Alors qu’une nouvelle centrale de production d’électricité est en pleine construction à Bellefontaine, la population martiniquaise pourrait croire que la production électrique est assurée pour les 20 prochaines années, mais il n’en est rien selon les représentants du personnel d’EDF. La pénurie en électricité sera d’ici 2015 de l’ordre de 70 à 80 mégawatt, et si les bonnes décisions ne sont pas prises dans l’immédiat, les martiniquais se retrouveront dans la même situation que les îles comme ST Domingue, Cuba ou Ste Lucie où des coupures tournantes sont obligatoires pour éviter le blackout….Le syndicat tire la sonnette d’alarme et interpelle les politiques.
Ecoutons les propos du secrétaire général du syndicat SEM-CGTM : Hugues CANNENTERRE, en page CGTM WEB-TV


Accueil - La CGTM - Travail - Société - Nos syndicats - Juridique - Se syndiquer - CGTM WEB-TV - International - Contact - Photos - Culture -
© CGT MARTINIQUE